Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : lycéens, socialistes, communistes, insoumis,...tous commencent la bataille contre la réforme

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Retraites : lycéens, socialistes, communistes, insoumis,...tous commencent la bataille contre la réforme
Article rédigé par France 3 - J. Wittenberg, H. Capelli, B. Gelot, M. Baron, A. Forveille, G. Gheorghita, R. Perret, France 3 Besançon, A. Canestraro
France Télévisions
France 3
Les prochains jours seront décisifs pour le gouvernement afin de convaincre et de rassurer l’opinion publique sur la réforme des retraites. De leur côté, les syndicats engagent la bataille dans la rue, front uni.

La réforme des retraites n’avait pas la cote, mercredi 11 janvier, à la sortie de l’usine Stellantis de Sochaux (Doubs). Sans surprise, les salariés de l’automobile comptent bien y faire barrage. "On sera le 19 (janvier) dans la rue", affirme un salarié. Certains songent même à la grève. Avec tambour et trompette, la gauche, composée des socialistes, verts, insoumis et communistes, s'est reconstituée pour un premier meeting parisien à chaud, après les annonces d’Élisabeth Borne, le 10 janvier.

L’Élysée ne s’inquiète pas

"C’est ce jour-là qu’il faudra faire péter les jauges, soyons un million dans la rue", scande Fabien Roussel, secrétaire national du PCF. Même les syndicats lycéens voient loin et se projettent, eux aussi, contre la réforme avec, entre autres, le soutien d’Olivier Besancenot. Le Rassemblement national annonce qu’il ne fera pas d’obstruction à la réforme, tout en la dénonçant, dans un contexte de crise économique. Officiellement, à l'Élysée, on ne s’inquiète pas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.