Attaques d’orques contre des bateaux : des scientifiques affirment qu’il s’agit d’un jeu entre les cétacés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Attaques d’orques : des scientifiques affirment qu’il s’agirait d’un jeu entre les cétacés
Attaques d’orques : des scientifiques affirment qu’il s’agirait d’un jeu entre les cétacés Attaques d’orques : des scientifiques affirment qu’il s’agirait d’un jeu entre les cétacés (France 2)
Article rédigé par France 2 - M.Martel, A.Brignoli, E.Tymen, A.Fleurent, J.Pires
France Télévisions
France 2
Après une longue enquête, des scientifiques français sont désormais capables d’expliquer les attaques de bateaux par des orques de Gibraltar. Il y en a eu 600 en quatre ans.

Ils pensaient profiter d’une sortie en mer mais se retrouvent encerclés, puis pris d’assaut par des groupes d’orques. Depuis quatre ans, ces scènes se multiplient dans le détroit de Gibraltar. Les cétacés s’attaquent systématiquement à la partie immergée du gouvernail, de quoi avoir des sueurs froides. Ces mauvaises rencontres ont toutes eu lieu dans la même zone. Il s’agirait en fait d’un simple jeu initié par trois jeunes mâles en 2020. Sur certaines vidéos, les scientifiques ont remarqué que l’attaque était souvent réalisée par une orque qui était accompagnée par une autre orque qui se contentait de regarder, comme pour s’amuser.

Longer les côtes pour les éviter

En cas de rencontre, les scientifiques conseillent de ne pas s’arrêter et de continuer sa route, ou encore d’installer un petit cône pointu sur le gouvernail. Les navigateurs sont aussi invités à changer d’itinéraire et à longer les côtes. Avec cette alternative, le nombre d’incidents a diminué de 70% en un an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.