Procès Bygmalion : condamné à un an de prison, Nicolas Sarkozy se pourvoit en cassation

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Procès Bygmalion : condamné à un an de prison, Nicolas Sarkozy se pourvoit en cassation
Procès Bygmalion : condamné à un an de prison, Nicolas Sarkozy se pourvoit en cassation Procès Bygmalion : condamné à un an de prison, Nicolas Sarkozy se pourvoit en cassation (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - K.Helies, H.Puffeney, C.Krauskopff-Wolff
France Télévisions
franceinfo
Mercredi 14 février, Nicolas Sarkozy a annoncé, par le biais de son avocat, qu'il comptait se pourvoir en cassation. La justice a condamné l'ancien président à un an de prison, dont six mois avec sursis, dans le procès en appel de l'affaire Bygmalion.

Nicolas Sarkozy a quitté la salle d'audience, mercredi 14 février à Paris, sans faire aucun commentaire. L'ancien président a été condamné en appel à un an de prison, dont six mois avec sursis. Une heure plus tard, sa défense a annoncé qu'il se pourvoit en cassation. "L'arrêt qui a été rendu ce jour par la cour d'appel est hautement contestable, (...) le raisonnement est en pleine contradiction", a déclaré Me Vincent Desry, avocat de Nicolas Sarkozy.

Un système de double facturation

En 2012, son parti de l'époque, l'UMP, a créé un système de fausses factures pour masquer les véritables frais de sa campagne présidentielle pour sa réélection. Si Nicolas Sarkozy n'a pas été mis en cause pour cela, la justice lui a reproché d'avoir continué la tenue de ses meetings, alors qu'il avait été averti des dépassements. Des faits pour lesquels il avait écopé d'un an de prison ferme lors de son jugement en première instance, il y a trois ans. Jérôme Lavrilleux, ex-directeur adjoint de la campagne, également jugé en appel, a écopé de deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.