VIDEOS. Economie, sécurité, société... Comparez les programmes des candidats à la primaire à droite

Les sept candidats à la primaire à droite s'affrontent, jeudi 17 novembre, lors d'un troisième débat sur France 2.

Les sept candidats de la primaire à droite s\'affrontent pour un troisième débat, jeudi 17 novembre.
Les sept candidats de la primaire à droite s'affrontent pour un troisième débat, jeudi 17 novembre. (VINCENT WINTER / FRANCEINFO)

Sprint final avant le premier tour de la primaire à droite, dimanche 20 novembre. Les sept candidats vont débattre une dernière fois, jeudi 17 novembre, sur  France 2 et Europe 1. Seront présents Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé. Pour faire votre choix, franceinfo vous propose de revenir sur les programmes des candidats.

Economie, sécurité, institutions, immigration, société, international, écologie... Nous avons décortiqué leurs programmes pour mettre en avant leurs singularités, mais aussi leurs nombreux points de convergence.

ISF, fonction publique : leurs programmes économiques

Dans leurs propositions économiques, les sept candidats ne tombent pas d’accord sur la question de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Faut-il le supprimer ? Si Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Jean-François Copé et Bruno Le Maire sont favorables à cette suppression, Nathalie Kosciusko-Morizet y est, elle, opposée, et préférerait le réformer.

Autre sujet qui divise les candidats : le nombre de postes de fonctionnaires à supprimer. François Fillon et Bruno Le Maire n’hésitent pas à promettre 500 000 postes en moins dans la fonction publique. Nicolas Sarkozy et Alain Juppé se montrent plus modérés, et avancent plutôt 300 000 fonctionnaires en moins.

Fichés S, places de prison : leurs programmes en matière de sécurité

C’est un des thèmes centraux de la campagne pour les présidentielles de 2017. Rétention administrative des fichés S, places de prison supplémentaires, chaque candidat y va de sa proposition.

FRANCEINFO

Pour Bruno Le Maire et Alain Juppé, il faut 10 000 places de prison de plus. François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé avancent un nombre qui tourne autour de 16 000. Jean-Frédéric Poisson en promet, lui, 30 000.

Cumul des mandats, nombre de parlementaires : leurs programmes sur la réforme des institutions

Le cumul des mandats continue d’alimenter le débat. Alors que la pratique a été restreinte – une mesure approuvée par Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, François Fillon et Alain Juppé –, deux candidats à la primaire à droite estiment qu'il ne faut pas limiter le cumul des mandats : Nicolas Sarkozy et Jean-Frédéric Poisson.

FRANCEINFO

Les sept candidats se sont également prononcés sur la réduction du nombre de parlementaires (925 aujourd’hui). Il ne devrait en rester que 600 pour Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet et Nicolas Sarkozy ; 500 selon Alain Juppé.

Mariage pour tous, voile à l'université : leurs programmes sur les questions de société

La loi sur le mariage pour tous divise les candidats. Jean-Frédéric Poisson souhaite l'abroger, François Fillon voudrait, lui, la réécrire. De l'autre côté, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire et Jean-François Copé ont annoncé vouloir conserver la loi.

FRANCEINFO

Droit du sol, regroupement familial : leurs programmes sur l'immigration

S’ils évoquent tous l’immigration, les candidats ne s'entendent pas sur l'ensemble des questions. Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire souhaitent par exemple conserver le droit du sol pour permettre l'acquisition de la nationalité française, tandis que Nicolas Sarkozy, François Fillon, Jean-François Copé et Alain Juppé veulent le réformer. Jean-Frédéric Poisson est, lui, pour la suppression pure et simple du principe.

Mêmes divergences sur le regroupement familial d’un étranger qui séjourne en France et qui souhaiterait faire venir sa partenaire et ses enfants.

Poutine, Syrie, Europe : leurs programmes sur l'international

La vision des relations internationales, et notamment l'attitude face à Vladimir Poutine et à la situation en Syrie, divise les candidats à la primaire. François Fillon, Nicolas Sarkozy, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé ont rappelé la nécessité d'un rapprochement avec le président russe pour combattre l'organisation Etat islamique. Le sort du dictateur Bachar Al-Assad n'étant pas la priorité pour François Fillon et Frédéric Poisson.

Bruno Le Maire, de son côté, se distingue par sa volonté d'engager des soldats français dans une grande coalition internationale pour intervenir au sol en Syrie.

Fessenheim, gaz de schiste : leurs programmes en matière d'écologie

Si la question du développement durable a été très peu évoquée pour le moment par les candidats, elle a été au centre d'une polémique, en septembre. "On parle beaucoup de dérèglement climatique, c'est très intéressant, mais ça fait 4,5 milliards d'années que le climat change. L'homme n'est pas le seul responsable de ce changement", a lancé Nicolas Sarkozy lors d'un déplacement.

Cette déclaration a fait réagir plusieurs candidats, dont l'ancienne ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet. Cette dernière est d'ailleurs la seule à ne pas vouloir supprimer le principe de précaution. Et, comme Bruno Le Maire, elle se montre réticente en ce qui concerne l'exploitation du gaz de schiste.