Prix des carburants, promotions alimentaires, prêts garantis par l'Etat : Bruno Le Maire fait plusieurs propositions pour le pouvoir d'achat

Face à la flambée des prix, Bruno Le Maire souhaite notamment aider "ceux qui travaillent et qui sont obligés de prendre leurs voitures". 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, sur le perron de l'Elysée, le 1er juillet 2022. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a proposé lundi 4 juillet sur France Inter plusieurs mesures qui seront intégrées dans la loi sur le pouvoir d'achat qui sera présentée d'ici la fin de la semaine.

En premier lieu, le ministre propose une aide pour les salariés aux petits revenus qui possèdent des voitures. L'aide sera à destination des salariés possédant une voiture et gagnant en dessous de 1 500, 1 600 voire 1 800 euros. "Ce n'est pas défini, je mets cette proposition sur la table", explique celui qui reste ministre de l'Economie et des Finances. "C'est une indemnisation qui concernerait tous ceux qui travaillent et qui sont obligés de prendre leurs voitures. Il faut le concentrer sur ceux qui ont des revenus faibles ou moyens." 

Le ministre a aussi annoncé qu'il souhaitait que les promotions alimentaires puissent atteindre 50% de remise dans la distribution. Aujourd'hui, ces promotions ne peuvent pas dépasser 34% de remise. "Je propose qu'on relève ce seuil à 50% pour qu'il y ait des prix cassés pour ceux qui en ont besoin."

Bruno Le Maire annonce également que le prêt garanti par l'Etat est prolongé jusqu'à la fin de l'année 2022. Ce PGE devait s'arrêter cet été.

Enfin, le ministre a évoqué un renforcement des contrôles des prix dans l'alimentaire, filière par filière. "Nous ne laisserons pas passer les profiteurs de la crise inflationniste", a-t-il assuré. "Nous allons faire des contrôles par filière entière, regarder si de depuis l'usine jusqu'au lieu de distribution, en passant par le transport ou le stockage, des marges révoltantes sont faites. Ceux qui en profitent seront sanctionnés."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bruno Le Maire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.