Affaire Françoise Nyssen

Résumé de la rubrique

Née en 1951, Françoise Nyssen est une éditrice, devenue ministre de la Culture en mai 2017 après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Critiquée pour son bilan après un an de quinquennat, elle s'est retrouvée dans la tourmente à plusieurs reprises. En juin 2017, "Le Canard enchaîné" révélait en effet que le siège de la maison d'édition Actes Sud, à Arles (Bouches-du-Rhône), qu'elle dirigeait avant d'entrer au gouvernement, avait bénéficié d'agrandissement non autorisé. Françoise Nyssen avait alors regretté une "négligence". En juillet, Edouard Philippe lui avait ensuite retiré la régulation économique du secteur de l'édition, invoquant un conflit d'intérêts. En août, c'est une autre affaire, similaire à la première, qui a de nouveau plongé Françoise Nyssen dans la tourmente. "Le Canard enchaîné" a en effet révélé qu'en 1997 et à partir de 2012, celle qui était la patronne d'Actes Sud avait augmenté de 150 m2 la surface des locaux de la maison d'édition à Paris "sans autorisation de travaux ni déclaration au fisc". A la suite de ces révélations, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour déterminer si ces travaux respectaient le code de l'urbanisme. "Je me tiendrai évidemment à la disposition du parquet si je peux être d'un quelconque concours pour le bon déroulement de l'enquête", a réagi Françoise Nyssen, après avoir affirmé qu'"aucune entreprise n'est au-dessus des lois".