Mort d'Alexeï Navalny : des hommages réprimés en Russie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Indignation mondiale après la mort de l'opposant russe Alexeï Navalny dans une prison de l'Arctique, vendredi 17 février. En Russie, où les hommages sont interdits, plus de 100 personnes ont été déjà arrêtées.
Mort d'Alexeï Navalny : des hommages réprimés en Russie Indignation mondiale après la mort de l'opposant russe Alexeï Navalny dans une prison de l'Arctique, vendredi 17 février. En Russie, où les hommages sont interdits, plus de 100 personnes ont été déjà arrêtées. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Lay, A.Ponsinet, L.Lavieille
France Télévisions
France 2
Indignation mondiale après la mort de l'opposant russe Alexeï Navalny dans une prison de l'Arctique, vendredi 17 février. En Russie, où les hommages sont interdits, plus de 100 personnes ont été déjà arrêtées.

Avec force, cette femme est tirée sur plusieurs mètres par des policiers russes. Tout autour, les manifestants crient "honte à vous". Sur une pancarte, on peut lire "Poutine est le tueur de Navalny". L'homme est à son tour immédiatement interpellé. Une quinzaine de personnes ont été arrêtées dans la matinée du samedi 17 février à Moscou, lors d'un rassemblement à la mémoire d'Alexeï Navalny. Des arrestations ont également eu lieu dans une dizaine d'autres villes du pays.  

Des manifestations interdites 

Depuis l'annonce de la mort du principal opposant de Vladimir Poutine, des citoyens russes déposent des fleurs sur des monuments aux victimes de la répression stalinienne. Une manière symbolique pour eux d'honorer la mémoire d'Alexeï Navalny, sous le regard des forces de l'ordre russes, puisque les manifestations ont été interdites dans le pays. La mère d'Alexeï Navalny s'est rendue dans la colonie pénitentiaire où son fils était emprisonné pour constater sa mort. Sa famille demande à ce que la dépouille lui soit remise immédiatement.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.