Cet article date de plus de deux ans.

Eurozapping : Boris Johnson vivement critiqué, les Serbes au secours de Djokovic

Publié Mis à jour
Eurozapping : Boris Johnson vivement critiqué, les Serbes au secours de Djokovic -
Eurozapping : Boris Johnson vivement critiqué, les Serbes au secours de Djokovic Eurozapping : Boris Johnson vivement critiqué, les Serbes au secours de Djokovic - ()
Article rédigé par franceinfo - G. Dehlinger, S. Korwin
France Télévisions

Tous les jours de la semaine, l’Eurozapping fait le tour de l’actualité dans les pays d’Europe. C'est l'Eurozapping du vendredi 14 janvier.

Au Royaume-Uni, les attaques contre Boris Johnson se multiplient. Deux soirées ont eu lieu au 10 Downing Street, en plein deuil national, la veille des obsèques du prince Philipp en avril dernier. "Je comprends que les gens soient en colère dans le pays après ce qu’il s’est passé", a déclaré Lizz Trust, la ministre des Affaires étrangères. Boris Johnson s’est excusé auprès de la reine, mais les voix qui réclament sa démission se multiplient. 

La Pologne se rebiffe contre la fermeture de la mine de Turow. Elle devrait être arrêtée depuis février dernier, lorsque la cour de justice européenne avait donnée raison à la Tchéquie, qui la trouve trop polluante. Une amende se 500 000 euros par jour de retard a même été prévue. La Pologne refuse de payer et d’obtempérer.

La Serbie, comme un seul homme aux côtés de Novak Djokovic. Lui retirer son visa une seconde fois, alors qu’il n’est pas vacciné mais a eu le Covid-19 choque ses concitoyens. "Ce que l’Australie inflige à Novak est une frustration pour tous les Serbes. Cela signifie que quelqu’un d’ici n’est le bienvenu nulle part même s’il est au sommet. C’est inacceptable", s’insurge un passant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.