Cet article date de plus de deux ans.

Royaume-Uni : ces 11 fêtes illégales qui plongent Boris Johnson dans l'embarras

Au total, 11 fêtes polémiques dans les cercles du pouvoir ont été recensées par la presse britannique depuis le premier confinement contre le Covid-19. Une accumulation embarrassante avant la publication d'un rapport parlementaire attendu dans la semaine du 24 janvier.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Le Premier ministre, Boris Johnson, le 11 janvier 2022 à Londres (Royaume-Uni). (EYEPRESS NEWS / AFP)

Fête de Noël, pot de départ, vin et fromage au soleil... Le gouvernement de Boris Johnson et les cercles du pouvoir sont pointés du doigt pour une dizaine de fêtes organisées en pleine pandémie de Covid-19, quand les Britanniques devaient drastiquement réduire leurs contacts. Dernier épisode en date, une fête organisée pour son anniversaire, le 19 juin 2020, alors que les rassemblements en intérieur étaient encore interdits. Franceinfo reprend le fil de ces agapes polémiques.

15 mai 2020

Une photo publiée dans la presse montre le Premier ministre, sa femme Carrie (alors sa fiancée) et des collaborateurs partageant planches de fromages et verres de vin dans le jardin de Downing Street. Alors que de tels moments de sociabilité étaient proscrits durant le premier confinement, Boris Johnson a évoqué "des gens au travail, parlant de travail".

20 mai 2020

Une centaine de personnes sont invitées, dans un e-mail envoyé par le secrétaire particulier en chef de Boris Johnson, Martin Reynolds, à venir "profiter du beau temps" pour un pot "avec distanciation sociale" dans les jardins de la résidence du Premier ministre. Les Britanniques ne pouvaient alors légalement rencontrer qu'une personne à l'extérieur, dans un lieu public. Une quarantaine de personnes y auraient finalement participé, dont Boris Johnson et Carrie. Le dirigeant a reconnu avoir fait une apparition, soutenant qu'il avait alors cru "implicitement" qu'il s'agissait d'une réunion de travail.

19 juin 2020 

Selon la télévision britannique ITV (lien en anglais), Boris Johnson a participé à une fête organisée pour son anniversaire le 19 juin 2020, à l'initiative de son épouse Carrie Johnson. Cette fête, qui a eu lieu en début d'après-midi au 10 Downing Street, selon ITV, a été organisée à un moment où de tels rassemblements en intérieur étaient encore interdits, du fait de la pandémie de Covid-19. 

D'après ITV, jusqu'à 30 personnes avaient participé à cette fête. Une porte-parole de Downing Street assure que Boris Johnson a participé "moins de dix minutes" à ce rassemblement de ses collaborateurs. ITV affirme également que des proches de la famille Johnson ont participé à un autre événement le soir du 19 juin, à l'étage de la résidence du Premier ministre. "C'est totalement faux. Conformément aux règles de l'époque, le Premier ministre a accueilli un petit nombre de membres de sa famille à l'extérieur ce soir-là", réplique Downing Street.

13 novembre 2020

Les médias font état d'une fête avec des collaborateurs dans l'appartement de fonction de Boris Johnson. Le dirigeant assure que "les règles ont tout le temps été respectées". Un deuxième confinement était alors en cours au Royaume-Uni.

27 novembre 2020

Un pot de départ aurait été organisé pour une collaboratrice du 10 Downing Street, durant lequel Boris Johnson aurait fait un discours malgré le confinement. Une cinquantaine de personnes se seraient trouvées massées dans une pièce.

10 décembre 2020

Le ministère de l'Education a confirmé la tenue d'une fête où une vingtaine de personnes s'étaient retrouvées le 10 décembre autour de quelques "verres et canapés". Après le confinement, des restrictions étaient alors en vigueur à Londres interdisant à différents foyers de se rencontrer à l'intérieur.

14 décembre 2020

Après la publication d'une photo dans la presse, le Parti conservateur a reconnu une fête non autorisée à son quartier général londonien, organisée par l'équipe du candidat d'alors à la mairie de Londres, Shaun Bailey. Ce dernier a depuis démissionné de la présidence du comité police et crime de l'assemblée de la capitale britannique.

15 décembre 2020

Le Sunday Mirror publie une photo du Premier ministre, flanqué de deux collaborateurs, participant à un quiz en ligne. Downing Street a admis que le dirigeant avait "brièvement" participé à l'événement, soulignant qu'il était virtuel.

16 décembre 2020

Le ministère des Transports a présenté des excuses pour une fête de Noël "inappropriée" organisée dans ses locaux.

18 décembre 2020

Une conseillère de Boris Johnson a démissionné après avoir plaisanté, dans une vidéo devenue virale, sur une fête qui aurait réuni une quarantaine de personnes ce jour-là à Downing Street. Se disant "furieux", le Premier ministre a affirmé qu'il lui avait "été assuré à plusieurs reprises" depuis le début de l'affaire qu'"il n'y avait pas eu de fête" et qu'"aucune règle" n'avait été enfreinte.

17 avril 2021

Un pot de départ arrosé, en plein confinement et deuil national. Jusqu'au petit matin, ce 17 avril 2021, des collaborateurs de Downing Street – sans le Premier ministre – fêtaient le départ de deux membres de l'équipe, selon The Telegraph, le directeur de la communication James Slack, depuis rédacteur en chef adjoint du tabloïd The Sun, et un photographe personnel de Boris Johnson. Les fêtards, une trentaine, s'étaient rejoints dans les jardins de la résidence officielle, d'après le quotidien proche du pouvoir. Une personne avait été envoyée dans un supermarché pour acheter des bouteilles de vin qu'elle a ramenées à Downing Street dans une valise, précise-t-il. Dans le même temps, Elisabeth II s'apprêtait à enterrer son époux en petit comité, à cause des restrictions contre le Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.