Cet article date de plus d'un an.

Nouvel An 2023 : la tradition du gui toujours respectée

Publié
Nouvel An 2023 : la tradition du gui toujours respectée
Nouvel An 2023 : la tradition du gui toujours respectée Nouvel An 2023 : la tradition du gui toujours respectée
Article rédigé par France 3 - L. Couvrand, E. Aubron, C. Mijeon
France Télévisions
France 3
En ce 31 décembre, bien des Français vont acquérir du gui sur les marchés. Symbole de vie éternelle depuis l’époque gauloise, la plante décorera peut-être votre appartement en cette soirée du Nouvel An.

Il n’est pas druide, mais garde son lieu de cueillette secret. Depuis une dizaine d’années, Olivier Jousset, producteur de sapin, vient couper du gui dans une peupleraie de Longuenée-en-Anjou (Maine-et-Loire). Le feuillage de la plante, vert en hiver, et ses fleurs blanches en font un symbole de vie éternelle depuis l’époque gauloise. "Ça chasse les mauvais esprits et ça porte chance, ça guérit certaines maladies, lance ce dernier.

Une cinquantaine de bouquets en une heure

En une heure, la récolte est suffisante pour faire une cinquantaine de bouquets. Ils viendront compléter son stock destiné à la vente sur les marchés. À Angers (Maine-et-Loire), à quelques heures des 12 coups de minuit, samedi 31 décembre, beaucoup tiennent à respecter la tradition. C’est un peu la première fois que l’on fait ça, mais pour la tradition. On est jeunes, mais pourquoi pas”, lance une femme. Certains amoureux auront peut-être la chance de s’embrasser sous une branche dans les premières secondes de 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.