Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du jeudi 30 juin

La Russie continue de bombarder la ville-clé de Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, mais se retire de l'île des Serpents, en mer Noire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Une vue aérienne de l'île des Serpents (Ukraine), le 30 juin 2022. (- / PLANET LABS PBC / AFP)

Les bombardements russes continuent de frapper Lyssytchansk, dans l'est de l'Ukraine, mais Moscou se retire de l'île aux Serpents, symbole de la résistance de Kiev. Franceinfo revient sur les faits marquants de la journée sur le front de la guerre en Ukraine.

La situation "extrêmement difficile" à Lyssytchansk empêche les évacuations de civils

Selon le gouverneur de la région ukrainienne de Louhansk, Serguiï Gaïdaï, près de 15 000 civils se trouveraient encore dans la dernière grande ville sous le contrôle de Kiev dans la région. Il affirme que les bombardements russes "très puissants" empêchent leur évacuation, mais que les forces de Moscou restent pour l'instant "à la périphérie" de la cité.

Les Etats-Unis assurent qu'ils soutiendront Kiev "aussi longtemps qu'il le faudra"

"Nous allons rester aux côtés de l'Ukraine, et toute l'Alliance restera aux côtés de l'Ukraine aussi longtemps qu'il le faudra pour assurer qu'ils ne soient pas battus par la Russie", a déclaré le président des Etats-Unis Joe Biden lors d'une conférence de presse, en clôture d'un sommet de l'Otan, à Madrid. "Je ne sais pas comment ou quand cela va finir", a ajouté le chef d'Etat, tout en assurant que "cela ne se finira pas par une défaite de l'Ukraine."

Joe Biden a également annoncé que les Etats-Unis allaient livrer à l'Ukraine une nouvelle aide militaire représentant "plus de 800 millions de dollars" en défense anti-aérienne, munitions pour l'artillerie, radars et autres équipements. Au total, Washington a fourni 7 milliards de dollars d'aide militaire à l'Ukraine depuis la prise de fonctions de Joe Biden.

Les troupes russes quittent l'île des Serpents

Le ministère de la Défense russe a annoncé jeudi le retrait de ses troupes de l'île des Serpents. Il affirme qu'elles ont achevé les "tâches qui leur avaient été assignées". Cet îlot stratégique avait été conquis au début de la guerre par la Russie. Il avait ensuite été visé régulièrement par des frappes de drones et de missiles ukrainiens.

Moscou affirme détenir plus de 6 000 prisonniers de guerre ukrainiens

"Le nombre total de militaires ukrainiens capturés ou qui se sont rendus est de plus de six mille", a affirmé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. Ce nombre était invérifiable de manière indépendante dans l'immédiat.

Le porte-parole a aussi confirmé que Kiev et Moscou avaient procédé à un échange de 144 prisonniers mercredi, comme annoncé par le gouvernement ukrainien. Il s'agit du plus gros échange depuis le début de l'offensive russe.

Un navire de céréales russe quitte le port occupé de Berdiansk

Les autorités installées par l'armée russe dans le sud de l'Ukraine ont annoncé le départ en mer Noire d'un premier navire marchand depuis le port commercial de Berdiansk"Après plusieurs mois d'arrêt (...), 7 000 tonnes de céréales partent vers des pays amis", a précisé sur Telegram le chef de l'administration prorusse de la région, Evguéni Balitski. La destination finale de la cargaison n'a pas été précisée.

C'est une première, alors que des milliers de tonnes de céréales sont bloquées dans les ports ukrainiens depuis le début du conflit, entraînant une hausse mondiale des prix des denrées alimentaires. Par ailleurs, l'Ukraine accuse depuis des semaines la Russie de voler ses récoltes de blé dans les régions occupées par l'armée dans le sud du pays. Les autorités prorusses installées dans les régions de Zaporijjia et de Kherson ont également annoncé avoir "nationalisé" toutes les infrastructures et marchandises appartenant à l'Etat ukrainien et avoir acheté aux agriculteurs de la région leurs récoltes.

Près de 16 millions d'Ukrainiens ont besoin d'aide humanitaire, selon l'ONU

"Près de 16 millions de personnes en Ukraine ont aujourd'hui besoin d'une aide humanitaire : en eau, nourriture, services de santé", a déclaré la coordinatrice humanitaire de l'ONU. "Plus de six millions de personnes sont toujours déplacées à l'intérieur du pays. Quelque cinq millions de personnes ont maintenant réussi à rentrer chez elles, mais beaucoup savent qu'elles pourraient être contraintes de fuir à nouveau", a-t-elle poursuivi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.