Guerre en Ukraine : l'armée russe annonce son retrait de l'île des Serpents

Située dans le nord-ouest de la mer Noire, l'île avait été conquise par Moscou dès le début de l'offensive en Ukraine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une vue aérienne de l'île des Serpents (Ukraine), le 12 mai 2022. (Satellite image ©2022 Maxar Technologies / AFP)

Un territoire petit par la taille, mais à la grande importance. L'armée russe a annoncé, jeudi 30 juin, s'être retirée de l'île des Serpents, une position stratégique en mer Noire conquise par Moscou et qui subissait des bombardements ukrainiens ces dernières semaines.

>> Guerre en Ukraine : suivez les derniers développements en direct avec franceinfo

Cette petite île est devenue emblématique dès le premier jour de l'offensive russe. Les images d'un membre de la petite garnison ukrainienne qui la défendait, intimant au navire russe qui réclamait sa reddition d'aller "se faire foutre", avaient fait le tour de la planète. Le militaire ukrainien s'était finalement rendu.

Un "signe de bonne volonté" pour Moscou

Le ministère de la Défense russe a confirmé le retrait des forces de Moscou, qui ont "accompli les objectifs fixés" sur l'île. Ce "signe de bonne volonté" devrait faciliter les exportations de céréales d'Ukraine, a appuyé un porte-parole du ministère. 

"Cette décision ne permettra plus à Kiev de faire des spéculations sur une crise alimentaire imminente en disant qu'il est impossible d'exporter des céréales à cause du contrôle total exercé par la Russie sur le nord-ouest de la mer Noire"

Le ministère de la Défense russe

L'île des Serpents, située dans le nord-ouest de la mer Noire, près des côtes ukrainiennes et roumaines, a été conquise par Moscou dès le début de l'offensive en Ukraine, lancée le 24 février. L'île a ensuite été visée régulièrement par des frappes de drones et de missiles ukrainiens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.