Reportage Guerre en Ukraine : en mer Noire, l'île aux Serpents, un petit territoire au grand pouvoir stratégique

Les combats se poursuivent dans l’Est et le Sud de l'Ukraine et aussi autour d’un petit caillou riche en hydrocarbures, l’île aux Serpents, désormais aux mains des forces russes. Mais les Ukrainiens sont récemment parvenus à les mettre en difficulté.

Article rédigé par
Arthur Gerbault - Agathe Mahuet
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'île aux serpents (Ukraine), en mer Noire, en septembre 2005. (GENYA SAVILOV / AFP)

C’est un minuscule bout de terre, 500 mètres sur 600 à peine, avec un ponton, un phare, tout juste quelques abris pour soldats et son lot de légendes de guerre. Plus de 80 militaires ukrainiens présents sur l’île aux Serpents, petit territoire ukrainien en mer Noire, ont été enlevés par l’ennemi dès les premiers jours de la guerre avec la Russie, nous confirme, mercredi 19 mai, Natalya Humeniuk, qui représente le commandement opérationnel du Sud de l’Ukraine.

Elle dément, en revanche, l’identité du soldat dressé en héros pour avoir dit à l’attaquant russe "d’aller se faire foutre". Mais la militaire garde le secret sur cette séquence symbolique, qui aura contribué à galvaniser les troupes, côté ukrainien. Cette île aux Serpents est stratégique depuis longtemps parce que dotée de sous-sols riches en hydrocarbures et surtout, par temps de guerre, positionnée à une centaine de kilomètres d’Odessa.

Natalya Humeniuk, responsable de commandement de l'armée ukrainienne. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

Un site militaire idéal aux yeux de Moscou, explique Natalya Humeniuk : "Les Russes ont voulu conquérir l’île pour plusieurs raisons stratégiques. Ils voulaient y installer leur défense anti-aérienne, pour mieux détruire nos missiles destinés à viser leurs navires, mais aussi des outils pour déchiffrer nos communications. Et puis un système de canons mobiles, capables de frapper non seulement Odessa, mais tout le territoire de l’Ukraine."

"On leur réserve quelques surprises"

L’armée ukrainienne parvient toutefois, depuis des semaines, à limiter cet assaut russe sur le caillou de la mer Noire, notamment grâce au Bayraktar, ce drone turc devenu une star en Ukraine, au point qu’une chanson lui est dédiée. Le drone de combat a largement affaibli les intentions russes, selon Natalya Humeniuk : "Grâce à une opération bien préparée de notre commandement, nos Bayraktar ont détruit différents véhicules Tor, deux canons mobiles, leurs casernements sur l’île et le matériel grâce auquel ils envisageaient de brouiller nos communications. Plusieurs navires russes, aussi, ont été coulés."

xxxxxxxxxx

L’île aux Serpents, pour l’heure, reste donc aux mains des forces russes, mais les troupes de Poutine y sont en difficulté. Et l’état major ukrainien n’abandonne pas le projet de reconquérir l’ilot, affirme la cheffe de commandement : "On est en guerre. Et la guerre se fait même sur cette île. On les assomme, eux reconstituent leurs effectifs, et cætera." Et Natalya Humeniuk ajoute : "On leur réserve à notre tour quelques surprises".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.