Volcans japonais : à la rencontre d'un volcanologue

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Vendredi 29 mars, le 13 Heures propose de découvrir un métier de l'extrême, celui de volcanologue. Pour cela, les équipes de France Télévisions ont suivi Ryusuke Imura au Japon, à travers ses volcans.
Volcans japonais : à la rencontre d'un volcanologue Vendredi 29 mars, le 13 Heures propose de découvrir un métier de l'extrême, celui de volcanologue. Pour cela, les équipes de France Télévisions ont suivi Ryusuke Imura au Japon, à travers ses volcans. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Miguet, S. Sforza, G. Caron, S. Takegami, Y. Sano
France Télévisions
France 2
Vendredi 29 mars, le 13 Heures propose de découvrir un métier de l'extrême, celui de volcanologue. Pour cela, les équipes de France Télévisions ont suivi Ryusuke Imura au Japon, à travers ses volcans.

Sur la presque-île de Kyūshū, Kagoshima règne en maitre. Ce volcan de 1 117 mètres de haut est l’un des plus actifs du Japon. Ryusuke Imura est volcanologue, et étudie cette montagne de feu depuis 40 ans, qui entrent une centaine de fois par an en éruption. En analysant les éruptions passées du volcan, ce scientifique tente de prévenir de futures grosses éruptions. "Il faut garder en tête qu'il y a suffisamment de magma à l'intérieur, pour une très puissante éruption", explique-t-il. 

Un métier à risques

Situé sur la ceinture de feu de l'océan Pacifique, le Japon ne compte pas moins de 111 volcans actifs, qui offre de multiples options aux scientifiques. Cependant, ce métier s'avère dangereux. Ryusuke Imura a "perdu de nombreux amis volcanologues", et a lui-même déjà "eu peur de mourir". Pour les 2 000 habitants vivant au pied du volcans, le danger est omniprésent. Alors, tous les enfants ont l'obligation d'aller à l'école avec un casque sur la tête. Une fois par an, Ryusuke Imura leur dispense des ateliers immersifs aux élèves. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.