Cet article date de plus d'un an.

Chine : de nombreuses familles vont se retrouver à l'occasion du Nouvel An lunaire

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
En Chine, de nombreuses familles vont se retrouver pour la première fois depuis trois ans pour célébrer le Nouvel An lunaire. Jusqu'ici, la politique du "zéro Covid" interdisait ces retrouvailles. Certains hésitent d'ailleurs à se déplacer pour ne pas faire courir de risques à leurs parents.
Chine : de nombreuses familles vont se retrouver à l'occasion du Nouvel An lunaire En Chine, de nombreuses familles vont se retrouver pour la première fois depuis trois ans pour célébrer le Nouvel An lunaire. Jusqu'ici, la politique du "zéro Covid" interdisait ces retrouvailles. Certains hésitent d'ailleurs à se déplacer pour ne pas faire courir de risques à leurs parents. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Miguet, G.Caron, C.Wang
France Télévisions
France 2
En Chine, de nombreuses familles vont se retrouver pour la première fois depuis trois ans pour célébrer le Nouvel An lunaire. Jusqu'ici, la politique du "zéro Covid" interdisait ces retrouvailles. Certains hésitent d'ailleurs à se déplacer pour ne pas faire courir de risques à leurs parents.

À la gare de Hongqiao à Shanghai (Chine), mercredi 18 janvier, il y a eu 264 000 passagers. Les Chinois sont en effet nombreux à voyager pour rejoindre leurs familles à l'occasion du Nouvel An lunaire. Les départs en vacances sont étalés sur 15 jours. Avec la fin de la politique "zéro Covid", pour certains, c'est la première fois qu'ils retournent voir leurs familles depuis trois ans. "Je suis vraiment contente de partir. Ça fait très longtemps qu'on n'a pas quitté Shanghai", témoigne une Chinoise.

Deux milliards de billets vendus

Finis les tests PCR pour monter dans un train, les codes de santé et, pour beaucoup, la crainte d'attraper le virus et d'être mis en quarantaine. Deux milliards de billets aller-retour en train ou en avion ont été vendus pour ces retrouvailles familiales, souvent émouvantes. Mais tous ne retrouveront pas leur famille, en raison de la vague de Covid-19. He He, artiste peintre, a ainsi décidé de ne pas passer les fêtes avec ses parents, afin de ne pas les contaminer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.