Coup d’État au Gabon : Ali Bongo renversé par des militaires

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Coup d’État au Gabon : Ali Bongo renversé par des militaires -
Coup d’État au Gabon : Ali Bongo renversé par des militaires Coup d’État au Gabon : Ali Bongo renversé par des militaires - (France 3)
Article rédigé par France 3 - D. Olliéric, @RevelateursFTV, A. Brodin
France Télévisions
France 3
Le président gabonais Ali Bongo appelle à l’aide dans une vidéo sur les réseaux sociaux. Des militaires putschistes annoncent le général Brice Oligui Nguema président de la transition gouvernementale. La France condamne fermement cette tentative de coup d’État.

Le général Brice Oligui Nguema est porté en triomphe après avoir destitué son propre cousin Ali Bongo. Dans les rues, de nombreux Gabonais saluent les putschistes et manifestent leur joie après 55 ans de dynastie de la famille Bongo. "Nous sortons d’un tunnel", souffle un manifestant. L’enthousiasme est propagé dans tout le pays. "Aucune échauffourée, pas de casse, pas de pillage, tout se passe très bien. Les gens pensent vivre un rêve", explique un homme dans une vidéo. 

Une réélection contestée 

Tout a basculé la nuit dernière, lors d’une annonce martiale. Les putschistes contestent l’élection présidentielle du week-end dernier et parlent d’une victoire truquée. "Je ne sais pas ce qu’il se passe, je vous le demande, faites du bruit", demande Ali Bongo dans une vidéo en appel à la communauté internationale. Son fils a aussi été arrêté, accusé par les putschistes de haute trahison. Les frontières du Gabon sont toujours fermées.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.