Inflation : les prix de la grande distribution ne baissent pas

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Inflation : les prix de la grande distribution ne baissent pas -
Inflation : les prix de la grande distribution ne baissent pas Inflation : les prix de la grande distribution ne baissent pas - (France 3)
Article rédigé par France 3 - S. Lanson, L.-A. Delaune, A. Guin C. Rigeade, E. Martin, A. Tribouart B. de Saint Jore
France Télévisions
France 3
Le gouvernement fait pression sur la grande distribution et les industriels. Les prix ne reculent pas, notamment dans l’alimentaire. Les étiquettes restent élevées malgré la baisse du prix des matières premières.

Des prix qui augmentent encore dans les rayons, alors que le cours des matières premières baisse : comment l’expliquer ? Younès Assab, un animateur venu acheter des produits pour faire des crêpes, constate la hausse. "Le sucre était autour de 2 euros, là il passe à 3-4 euros". Les pâtes ont augmenté de 13 % en un an et l'huile de 12,5 %. Les budgets serrés doivent chercher les plus bas prix. "On est obligé d'acheter des produits qui sont moins bons pour la santé", regrette Catherine Burelli, une cliente. Dans le même temps, le prix du blé a quasiment été divisé par deux depuis un an et demi. Pour le tournesol, la tonne est passée de plus de 1 000 euros à 440. 

Pas de baisse envisagée avant mars 

Pourtant, le prix des produits ne baisse pas, car ils contiennent d'autres ingrédients. "Même si votre matière première est à la baisse, vous avez peut-être d'autres coûts (…) qui ont augmenté", explique Yves Puget, directeur de la rédaction du magazine LSA. Le ministre de l’Économie a convoqué les acteurs de la grande distribution, mercredi 30 août. La plupart des enseignes n’envisagent pas de baisse avant mars, date des prochaines négociations commerciales. La grande distribution demande qu’elles soient avancées à fin décembre. Le 31 août, le gouvernement recevra les industriels de l’alimentaire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.