Mayotte : l’annonce de la fin du droit du sol fait polémique

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Gérald Darmanin a annoncé la suppression du droit du sol à Mayotte, dimanche 11 février. La mesure divise la classe politique. -
Mayotte : l’annonce de la fin du droit du sol fait polémique Gérald Darmanin a annoncé la suppression du droit du sol à Mayotte, dimanche 11 février. La mesure divise la classe politique. - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Gérald Darmanin a annoncé la suppression du droit du sol à Mayotte, dimanche 11 février. La mesure divise la classe politique.

Pour limiter l’immigration clandestine et apaiser les tensions à Mayotte, Marie Guévenoux, ministre déléguée aux Outre-mer, estime nécessaire de supprimer le droit du sol. "Il ne faut pas être dans des logiques principielles. Il y a un département français qui vit une situation exceptionnelle, et qui a besoin de mesures exceptionnelles", juge-t-elle. Les enfants de parents étrangers nés sur le territoire ne pourront plus devenir français à l’âge de 18 ans. 

La moitié des habitants de Mayotte sont étrangers 

Sur les 310 000 habitants recensés à Mayotte, près de la moitié sont étrangers, selon l’Insee. La suppression du droit du sol et le durcissement du regroupement familial est un bon début, pour la droite. L’extrême droite plaide de son côté pour un élargissement à tout le territoire français. "La France n’a pas vocation à être un guichet social", estime le président du Rassemblement national, Jordan Bardella. Gérald Darmanin doit rencontrer Emmanuel Macron, lundi 12 février, afin d’obtenir un calendrier du futur texte de loi. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.