Logement : le diagnostic de performance énergétique réformé pour les petites surfaces

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Logement : le diagnostic de performance énergétique réformé pour les petites surfaces -
Logement : le diagnostic de performance énergétique réformé pour les petites surfaces Logement : le diagnostic de performance énergétique réformé pour les petites surfaces - (France Info)
Article rédigé par franceinfo - M.Gracia, S.Ricottier, T.Leriche, B.Poulain, R.Duroselle, Y.Chen
France Télévisions
franceinfo
Le gouvernement souhaite faire sortir 140 000 logements de moins de 40 mètres carrés de la catégorie des passoires énergétiques. Le DPE va donc être révisé. Explications.

Le DPE, diagnostic de performance énergétique, obligatoire, va évoluer. En région parisienne, un diagnostiquer évalue l’isolation du bâtiment. À travers les caractéristiques des murs et fenêtres, entre autres, un algorithme agréé par le gouvernement calcule ensuite la note. Ce mode de calcul pénaliserait les petites surfaces, selon le ministre de la Transition écologique, notamment en raison de la consommation d’eau chaude. 

Retarder l’échéance ? 

27% des biens de moins de 40 mètres carrés sont classés passoires thermiques. Avec les nouveaux critères, le gouvernement espère sortir 140 000 petits logements de la catégorie.  La décision est critiquée par certaines associations. "Là, on est sur des discussions autour de l’interdiction des passoires. Ils se rendent compte que c’est très contraignant, et donc qu’il faut détendre un peu le marché en n’appliquant pas les objectifs de rénovation aux petites surfaces, et pour ça ils modifient le DPE", commente Vincent Legrand, gérant de l’institut négaWatt. Selon lui, changer les critères ne fait que retarder l’échéance. En 2050, tous les logements devront en effet être classés A ou B. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.