Campings : quelles sont les règles de sécurité à suivre en cas d'orages violents ?

Après les violents orages qui ont balayé la Corse, et fait cinq morts dont deux dans des campings, franceinfo fait le point sur les règles de sécurité à suivre en cas d'alerte météo. 

Article rédigé par
Maya Baldoureaux-Fredon - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Lors des violentes intempéries en Corse, une jeune fille de 13 ans est morte dans un camping à Sagone (PAULE SANTONI / MAXPPP)

Que faire en cas d'alerte météo pendant vos vacances au camping ? Quels sont les réflexes de sécurité à avoir et les règles à suivre ? Après les violents orages qui ont traversé la France ces derniers jours et fait cinq morts en Corse, dont deux dans des campings de Sagone et Calvi, franceinfo fait le point sur les règles de sécurité à suivre. 

>> Orages en Corse : suivez l'évolution de la situation en direct

Il existe une procédure de mise en sécurité dans chaque camping 

"La procédure à suivre dans les campings, en cas de risque météo, est établie bien en amont", explique, sur franceinfo, Jean-Marie Ducamin, ancien président du Syndicat des campings du bassin d'Arcachon et propriétaire du camping Pasteur à Arès, en Gironde. "En cas d'alerte météo, la préfecture informe les mairies, qui, à leur tour, informent les propriétaires de campings du risque, par mail ou par SMS. Nous avertissons les clients, en allant directement les voir à leur emplacement. Les campeurs les plus en danger sont ceux qui sont dans des tentes : on leur demande de doubler les amarres, comme pour les bateaux dans les ports."

Si jamais l'orage éclate, qu'il pleut beaucoup, ou que le vent est violent, le personnel doit mettre en sécurité les campeurs : "On demande alors aux clients de se regrouper dans les sanitaires, ou pour les campings qui en possèdent, dans les salles de réunion, de télé... Dans des abris en dur, plus solides qu'une tente ou une caravane", précise-t-il.

Suite aux intempéries du jeudi 18 août en Corse, le Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui s'est rendu sur place, s'est dit favorable à la construction d'abris anticycloniques. On les trouve habituellement dans les Antilles ou en Polynésie, où ils permettent aux populations de se protéger en cas de vents violents ou de pluies intenses. Pour limiter leur prise au vent, ils ne sont pas très hauts et sont équipés de fenêtres renforcées avec des volets robustes, pour résister à des rafales de plus de 300 km/h. Leur construction en Corse, notamment aux abords des campings, "serait une mesure de bon sens", a indiqué Gérald Darmanin.

Chaque camping doit disposer d'un équipement obligatoire 

Pour assurer la sécurité des clients en situation de crise, un équipement minimum est obligatoire. Les campings doivent ainsi disposer de hauts-parleurs pour que tous les vacanciers aient accès aux informations. Ceux-ci doivent être autonomes, au cas où l'électricité serait coupée. Un fléchage lumineux doit également être assuré. 

Les campings doivent avoir un plan d'évacuation, que les secours possèdent aussi, avec le nombre d'emplacements et la disposition des réseaux de lutte anti-incendie. Enfin, le personnel des campings doit être formé, avant le début de la saison, à l'évacuation et à la mise en sécurité des campeurs. "Nous avons des t-shirts et des casquettes spéciaux pour être identifiables en cas de problème", complète Jean-Marie Ducamin. 

>> Orages en Corse : ces plaisanciers, pris en pleine tempête, racontent leurs "45 minutes en enfer"

Des décisions prises en concertation 

Lors des épisodes météorologiques intenses, les décisions se prennent en concertation entre la préfecture, les mairies et les propriétaires de campings. Lors des intempéries du jeudi 18 août en Corse, par exemple, les préfectures ont ordonné l'évacuation "sans délai" de tous les campings de l'île. L'arrêté précisait aussi que que les maires avaient l'obligation d'activer leur plan communal de sauvegarde, afin de "mettre à disposition un lieu de regroupement". 

Dans le Gard, touché par d'importants orages mardi 16 août, la préfecture avait alors publié un arrêté recommandant l'évacuation à "titre préventif" de campings. Là, pas d'obligation : ce sont ensuite les maires de certaines communes qui ont pris la décision d'évacuer les campeurs et de les mettre à l'abri dans les infrastructures prévues. 

Les bons réflexes à adopter pour les campeurs 

Si vous vous retrouvez dans une situation d'évacuation, quelques réflexes de sécurité sont à adopter. Il ne faut pas essayer de démonter sa tente pour l'emporter, mais la laisser sur place et prendre avec soi seulement des affaires essentielles, comme ses papiers d'identité et quelques vêtements. 

>> S'abriter sous un arbre, porter des semelles en plastique ou ne pas répondre au téléphone... On a vérifié cinq idées reçues sur les orages

Il ne faut pas essayer de prendre sa voiture, non plus, afin de laisser les voies d'accès libres en vue de l'arrivée des secours. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.