S'abriter sous un arbre, porter des semelles en plastique ou ne pas répondre au téléphone... On a vérifié cinq idées reçues sur les orages

Quels sont les gestes à adopter face à ce genre de phénomènes météo violents ?

Article rédigé par
Xavier Allain - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
La foudre au-dessus de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire), le 22 mai 2022. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Il y a les bonnes pratiques... et les mythes sous les orages. Que l'on soit astraphobe ou pas, franceinfo fait le point sur ce qu'il faut faire (et ne pas faire) lors d'un orage.

>> Orages en France : suivez l'évolution de la situation en direct

"30 cm d'eau suffisent pour emporter une voiture"

Prudence : des inondations-éclairs peuvent faire leur apparition localement en cas d'orage violent. Ainsi, des inondations ont été constatées sur l'A8, l’A52 et dans la ville de Marseille, mercredi. Le Vieux-Port a été inondé et le tunnel de la Joliette reste fermé jusqu'à nouvel ordre. "En trois heures, une lame d’eau de 37 mm au Beausset et 43 mm à Hyères a été relevée, avec une rafale de vent de 116 km/h sur cette commune", indique de son côté la préfecture du Var.

Et la préfecture, comme la Prévention routière, de rappeler que "30 cm d'eau suffisent pour emporter une voiture". L'association précise ainsi que "dans le cas où le niveau d’eau vous paraît élevé, n’hésitez pas à faire demi-tour et à choisir un autre itinéraire, pour ne pas causer de graves dégâts au moteur (qui n’aime pas l’eau) et pour éviter de rester prisonnier d’une route entièrement submergée", sur son site Internet.

Dans une voiture inondée, utiliser la tige de l'appui-tête pour casser les vitres 

Face à ces conditions, les autorités, et notamment les pompiers, appellent au "bon sens", comme ne pas descendre dans des caves et sous-sols où l'eau pourrait rapidement monter. Sur franceinfo, le lieutenant-colonel Ostiante-Decanis, responsable du SDIS 13, délivre ainsi aux habitants frappés par les intempéries quelques conseils : "Ne pas prendre sa voiture pendant ces moments-là, reporter ses déplacements, s'éloigner des cours d'eau, ne pas stationner sur les berges ou les ponts, ne pas s'engager en voiture ou à pieds sur des chemins inondés, même partiellement. Bref, évitez toutes les situations qui pourraient vous mettre en danger." Enfin, rappelle la Prévention routière : "Si la situation se détériore, rien ne sert de s’acharner à protéger son véhicule. Mieux vaut se préoccuper de ses occupants, conducteur et passagers."

Mais que faire lorsqu'un véhicule est alors emporté par l'eau et se retrouve en partie inondé ? Selon les sapeurs-pompiers, le premier geste à avoir n'est pas d'ouvrir les portières : celles-ci sont bloquées avec la pression de l'eau. Il est urgent, alors, d'ouvrir les fenêtres, manuellement ou électriquement (la partie électrique d'une voiture est censée être étanche), et d'enclencher les feux de détresse, afin d'être repérés plus rapidement par les secours.

Enfin, si les vitres ne s'ouvrent pas, il existe une dernière solution : s'emparer de l'un des appuis-têtes du véhicule, le sortir du siège et avec l'une des tiges, frapper un coin de la vitre, comme le montre cette vidéo du Monde de Jamy, par exemple.

Éviter les arbres, ne pas courir et se "mettre en boule"

Outre la montée rapide des eaux, la foudre est, elle, au cœur de plusieurs mythes ou pratiques à éviter. Si plusieurs millions d'éclairs touchent la France chaque année, on dénombre 200 personnes foudroyées chaque année. Selon les secours, 10% de ces victimes meurent de leurs blessures, quand 70% des survivants conservent des séquelles graves. 

Ainsi, pendant un orage, quelques conseils simples restent à appliquer. Et le premier est simple : se mettre à l'abri, peu importe l'endroit où l'on se trouve. En ville, il est donc recommandé de s'abriter rapidement dans un immeuble ou une maison et d'en fermer les portes et les fenêtres. La voiture reste un abri de choix : l'habitacle (fermé et non décapotable) joue le rôle de "cage de Faraday", qui protège les passagers même si l'engin est foudroyé. 

A l'extérieur, et en particulier à la campagne, la situation est plus délicate : il est d'abord recommandé de ne pas courir, car cela est plus susceptible d'attirer la foudre via le phénomène de la "tension de pas". Il faut également s'éloigner des arbres ou des pylônes électriques avoisinants – et même éviter de s'abriter sous un parapluie. L'association Protection foudre rappelle ainsi qu'il vaut mieux s'allonger au sol et se mettre en boule, et cela avec plusieurs mètres de distance entre chaque personne, qui ne doivent absolument pas se toucher, le corps humain étant conducteur. L'idéal est d'attendre que la situation se calme sur un matériau isolant, tel qu'un sac à dos, un sac plastique ou encore un duvet : la foudre peut, en effet, circuler à travers le sol. 

En montagne, il faut s'éloigner du sommet et trouver tant que possible un refuge afin de s'abriter accroupi, loin des objets métalliques, sans toucher les parois rocheuses.

Enfin, en mer, il est recommandé de sortir immédiatement de l'eau si l'on se baigne, et de rejoindre le plus rapidement le rivage, avant de s'allonger sur le sable, sans parasol. L'eau est en effet un excellent conducteur électrique.

Porter des bottes en caoutchouc empêche d'être foudroyé

C'est un "conseil" que l'on entend parfois. Toutefois, il reste dangereux de rester sous la foudre, dehors, même avec des bottes en caoutchouc ou toute autre semelle en plastique. La foudre se dispersant dans le sol, un écart de pieds d'un mètre fait subir une tension de 5 000 volts. Le caoutchouc est une matière peu conductrice d'électricité, mais n'offre que peu de protection contre la foudre.

>> Météo : épisodes cévenols ou méditerranéens, "medicane" ou orages en "V"... On vous explique ces phénomènes

Ne pas répondre au téléphone (et ne pas prendre de douche)

La scène a marqué les lecteurs de Tintin : dans l'album Les Sept boules de cristal, Hergé imaginait une boule de feu sortir d'une cheminée, un soir d'orage. En réalité, il s'agit d'un phénomène bien réel, mais rare : la foudre en boule.

Il reste que, lors d'un orage, le risque de foudroiement existe bien à l’intérieur d’un abri, telle qu'une maison. Il est donc recommandé de fermer toutes les portes et fenêtres et de débrancher les appareils électriques. Une mesure de prudence qui vise à éviter que la foudre ne se propage dans le réseau électrique et provoque des dommages – voire l'explosion de la télévision, d'un ordinateur ou d'un téléphone fixe. En revanche, l'usage d'un téléphone portable ne comporte pas de risque particulier. Enfin, et on le sait peu : il faut éviter de s'abriter dans sa salle de bain lors d'un orage. La tuyauterie métallique est susceptible de conduire l'électricité en cas de foudre.

Il est à noter, enfin, que les autorités rappellent qu'un "kit de sécurité" est facilement réalisable en cas d'orages violents. 

La préfecture du Var préconise ainsi de s'équiper d'une radio et de lampes de poche avec piles de rechange, de nourriture non-périssable et d'eau potable, de vêtements chauds, ou encore d'une copie des papiers d'identité, le tout pour tenir "au moins trois jours". 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.