Corse : quand de l’argent public est utilisé pour financer des coffres d’amarrage pour les yachts

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Corse : quand de l’argent public est utilisé pour financer des coffres d’amarrage pour les yachts -
Corse : quand de l’argent public est utilisé pour financer des coffres d’amarrage pour les yachts Corse : quand de l’argent public est utilisé pour financer des coffres d’amarrage pour les yachts - (France 3)
Article rédigé par France 3 - J. Cholin, A. Tribouart, D. Aysun
France Télévisions
France 3
Le golfe d’Ajaccio compte de plus en plus de bateaux de croisière. Les écologistes sont très remontés contre de futurs mouillages, dit éco-conçus, financés par le fonds vert du ministère de la Transition écologique.

Une plage du centre-ville d’Ajaccio (Corse-du-Sud) pourrait bientôt changer de visage. En cause, un point d’amarrage pour yachts, prévu l’année prochaine. Le projet a été validé en mars par les autorités. Deux coffres d’amarrages vont être installés dans le golfe, destinés à de grands yachts de 24 mètres. Un périmètre de sécurité devrait être instauré autour de la bouée. Mais pour des écologistes, la plage ne sera plus la même.

Plus de 500 000 euros proviennent du fonds vert

"Toutes les activités nautiques seront interdites", déplore Caroline Tomi, de l’association de défense environnementale "Le Garde". Muriel Segondy, porte-parole de l’association, dénonce quant à elle la pollution. Depuis plusieurs semaines, l’association alerte les habitants d’Ajaccio. Les installations pour yachts soulèvent l’incompréhension, à cause notamment de leur financement. Sur les 664 000 euros investis, plus de 500 000 euros proviennent du fonds vert du gouvernement, lancé à l’automne pour financer des projets écologiques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.