Cet article date de plus d'un an.

Procès de l’attentat de Nice : des peines prononcées allant de deux à 18 ans de réclusion criminelle

Publié Mis à jour
Procès de l’attentat de Nice : des peines allant de deux à 18 ans de réclusion criminelle
Procès de l’attentat de Nice : des peines allant de deux à 18 ans de réclusion criminelle Procès de l’attentat de Nice : des peines allant de deux à 18 ans de réclusion criminelle
Article rédigé par France 2 - N. Perez, D. Brignand, T. Cuny, V. Llado, E. De Pourquery, E. Martin, C.-M. Denis, R. Gardeux, V. Zanetto, L. Latour
France Télévisions
France 2
Les huit accusés du procès de l’attentat de Nice ont été condamnés par la cour d’assises spéciale de Paris, mardi 13 décembre. La justice considère que le terroriste Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’aurait pas pu effectuer l’attentat sans leur aide.

Après 60 jours d’audience et deux jours de délibéré, le verdict du procès de l’attentat de Nice est enfin tombé, mardi 13 décembre. Les victimes sont submergées par l’émotion après l’annonce des sentences. "C’est fini, j’espère qu’au moins, ils auront pris conscience du mal qu’ils ont fait et j’espère qu’on ne nous oubliera pas parce que c’est horrible", sanglote une femme. La cour d’assises spéciale a condamné les huit accusés à des peines allant de deux ans à 18 ans de réclusion criminelle.  

"Le verdict de la justice"

 
La cour considère que tous sont coupables d’avoir apporté leur aide et d’avoir fourni des armes au terroriste Mohamed Lahouaiej Bouhlel, abattu par la police le soir de l’attentat, le 14 juillet 2016. La justice est convaincue que ce dernier n’aurait pas pu lancer son camion dans la foule à plus de 80 km/h sans eux, faisant 86 morts. "Ce verdict est le verdict de la justice, c’est le verdict de la vérité", explique maître Catherine Szwarc, avocate de parties civiles. La défense des accusés reproche à la cour d’avoir fait peser sur ses clients les crimes d’un terroriste absent du box.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.