Cet article date de plus de deux ans.

Nouvelle audition de Nordahl Lelandais à Grenoble : "Nous sommes dans une logique de vérité"

L'avocat des parents de Maëlys, Me Fabien Rajon, a obtenu gain de cause auprès de la justice pour assister à cette nouvelle audition de Nordahl Lelandais.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"Nordahl Lelandais n’a, jusqu’à présent, pas coopéré avec les services de l’enquête" estime l'avocat des parents de Maëlys, Me Fabien Rajon. (JEAN BENOIT VIGNY / MAXPPP)

"Nordahl Lelandais n’a, jusqu’à présent, pas coopéré avec les services de l’enquête" a déclaré maître Fabien Rajon, l’avocat des parents de Maëlys sur franceinfo mardi 3 juillet au matin. Nordahl Lelandais doit être de nouveau auditionné ce même jour, à partir de 10 heures, par les juges grenoblois, sur les conditions de la mort de la fillette après la disparition de celle-ci, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

"Nous sommes dans une logique de vérité, de transparence", a indiqué l’avocat qui assistera à cet interrogatoire. Maître Fabien Rajon a obtenu de la justice d'assister à cette audition et de poser des questions.

Pendant 6 mois, les parents de Maëlys "disposaient d’éléments accablants" pouvant permettre de penser "qu’il était impliqué dans le cadre de cette affaire", a-t-il poursuivi. Me Fabien Rajon rappelle que "des recherches systématiques très importantes avaient été déployées sur le terrain" alors que Maëlys, 9 ans, était introuvable et que le trentenaire gardait le silence et refusait d'indiquer où était le corps de la fillette.

Nous étions pris en otage par Nordahl Lelandais

Me Fabien Rajon

à franceinfo

Mis en examen en août pour le meurtre de Maëlys, Nordahl Lelandais a avoué, six mois plus tard, le 14 février, l'avoir tuée "accidentellement" et s'être débarrassé du corps dans des gorges escarpées du massif de la Chartreuse.

L'avocat des parents de Maëlys attend "des explications sur ce dossier et nous verrons si elles viennent de Nordahl Lelandais et s'il va oui ou non faire œuvre de vérité, si oui ou non, il va faire ce geste vis-à-vis de mes clients", a conclu le conseil.

L’ancien militaire a également reconnu avoir tué en Savoie en avril 2017 le jeune caporal Arthur Noyer, lors d’une "bagarre". Il pourrait être mis en examen mardi 3 juillet pour une troisième affaire d'"agression sexuelle sur une mineure", l'une de ses petites cousines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.