Affaire Maëlys : mise en examen pour meurtre du principal suspect

Nordahl Lelandais, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys, a été mis en examen pour meurtre précédé d'enlèvement, jeudi 30 novembre.

FRANCE 2

C'était une nouvelle audition du suspect numéro un, et elle était très attendue. Pendant sept heures, Nordahl Lelandais face aux juges et à ses contradictions. La justice a entre les mains une chronologie précise et des éléments troublants, notamment des vidéos de son véhicule enregistrées juste après la disparition de Maëlys, estimée à 2h45 la nuit du 26 août. Selon les déclarations de Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, "à l'avant du véhicule, une silhouette frêle, de petite taille, qui est vêtue d'une robe blanche se trouve sur le siège passager avant". À 3h24 poursuit-il, "le véhicule est de nouveau filmé, en sens inverse (...) dans le sens du retour. Le conducteur est alors seul dans la voiture". Pour les enquêteurs, la silhouette est celle de Maëlys.

Pas convaincus

Mais le suspect continue de nier les fais. "Devant ces éléments, il a indiqué que ce n'était pas sa voiture et qu'il n'était pas là". Pourquoi a-t-il désactivé son téléphone pendant ces allers-retours suspects ? Pourquoi a-t-il lavé si minutieusement son véhicule ? Les réponses n'ont pas convaincu les magistrats, ni les parents de l'enfant. "Mes clients sont épuisés par trois mois d'épreuve, trois mois d'attente, et sont aussi amers ce soir", a fait savoir leur avocat. Nordahl Lelandais a été mis en examen jeudi 30 novembre pour meurtre précédé d'enlèvement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, lors d\'une conférence de presse sur la disparition de la petite Maëlys, le 30 novembre 2017.
Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, lors d'une conférence de presse sur la disparition de la petite Maëlys, le 30 novembre 2017. (MAXPPP)