Info franceinfo Affaire Estelle Mouzin : dans une lettre au garde des Sceaux, le père de la jeune fille s’inquiète du départ de la juge d’instruction

Après dix années passées à occuper le poste de juge d'instruction au tribunal judiciaire de Paris, Sabine Khéris, qui avait repris l'affaire en 2019, a dû quitter ses fonctions le 31 décembre dernier. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Mouzin, le père d'Estelle Mouzin, le 9 janvier 2021 à Guermantes.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Dans une lettre adressée mercredi 5 janvier au ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, et que franceinfo a pu consulter, Éric Mouzin, le père d’Estelle Mouzin s’inquiète du départ, le 31 décembre 2021 et "sans la moindre information préalable", de la juge d’instruction chargée de l’affaire depuis 2019, pour des raisons "d’organisation de carrière".

Sabine Khéris, en poste depuis 2012, était la doyenne des juges d'instruction du tribunal judiciaire de Paris. Touchée par la limite des dix années à un même poste, elle ne pouvait donc plus occuper cette fonction. C'est elle qui avait relancé l’affaire Estelle Mouzin, en reprenant le dossier en 2019. En mars 2020, le tueur en série Michel Fourniret avait fini par avouer être responsable de la mort de la petite fille.

La crainte d'un "nouveau gâchis" 

Ce départ, selon Éric Mouzin, "laisse augurer un nouveau gâchis", et l’arrivée d’une nouvelle magistrate pour suivre ce long et fastidieux dossier fait peser le "risque d’une instruction calamiteuse", alors que Sabine Khéris avait "su établir un lien avec la personne mise en examen, Monique Olivier", ex-compagne du tueur en série Michel Fourniret, mort en mai 2021Éric Mouzin craint enfin "une perte d’information dans le traitement des investigations en cours", ainsi que le "démantèlement d’une équipe compétente et efficace". 

D'après les informations de franceinfo, la nouvelle magistrate qui a repris le dossier attend la création du pôle "cold case", c'est-à-dire un pôle des affaires non résolues, prévu par la loi pour la confiance dans l'institution judiciaire promulguée le 23 décembre 2021. On ignore pour le moment dans quel tribunal francilien ce pôle sera hébergé. Selon les informations de franceinfo, le ministre de la Justice doit dire mercredi 12 janvier quel tribunal, entre Paris, Versailles et Nanterre, a sa préférence.

La traditionnelle marche en hommage à Estelle prévue ce samedi 

Le père d'Estelle Mouzin attend donc d'Éric Dupond-Moretti que la création du pôle "cold case" rentre rapidement en vigueur. "Il me semble inutile d’insister sur l’urgence à agir", termine-t-il dans sa lettre au garde des Sceaux.

Ce samedi 8 janvier, la traditionnelle marche silencieuse en hommage à Estelle Mouzin aura lieu à Guermantes, à partir de 15h45, au départ de la place du Temps perdu de la commune. Une conférence de presse est prévue après cette marche silencieuse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Estelle Mouzin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.