← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : La Chapelle-Grésignac

Résumé du premier tour

Ce 15 mars 2020, les résidents de La Chapelle-Grésignac étaient appelés à voter pour les élections municipales. 76,47 % des électeurs se sont rendus aux bureaux de vote, contre 79,51 % à l'élection de 2014 (baisse de -3,04 points). La participation dans le département de la Dordogne a baissé depuis le scrutin précédent. Elle était de 79,36 %, contre 64,85 % cette année.

Pour qu'un candidat puisse obtenir le statut de membre du conseil municipal, il se doit de respecter les deux contraintes suivantes : avoir obtenu plus de la moitié des votes et avoir réuni au moins le quart des inscrits.

La Chapelle-Grésignac : quels sont les scores du premier tour des élections municipales 2020 ?

À La Chapelle-Grésignac (24), la totalité des 11 sièges à pourvoir a donc déjà été attribuée dès le premier tour des élections municipales 2020. Pour ces élections municipales, Alexandre Bogaert est en première position du premier tour, avec 89,47 % des suffrages. Philippe Bogaert et Antoine Gendron, pour leur part, décrochent le soutien de 85,52 % des votants. Les voix exprimées ont privilégié, par ailleurs, Eric Beau (81,57 %), Alain Vallade (77,63 %), Jacques Debrons (76,31 %), Patrick Beau (72,36 %), Gilles Clauzeau (61,84 %), James Pallardy (61,84 %), Joël Bouchon (59,21 %) et Amélie Clauzeau (59,21 %).

Certains citoyens de ce hameau ont voté blanc, à 2,56 %.

Le ou la prochain(e) maire va maintenant être choisi(e) parmi et par les nouveaux conseillers municipaux.

Résultats du premier tour - La Chapelle-Grésignac

Abstention : 23.53% Participation : 76.47%

Résultats détaillés du tour 1

  • Alexandre BOGAERT, 89.47%



    Alexandre BOGAERT

    89.47 %

    68 votes

  • Philippe BOGAERT, 85.52%



    Philippe BOGAERT

    85.52 %

    65 votes

  • Antoine GENDRON, 85.52%



    Antoine GENDRON

    85.52 %

    65 votes

  • Eric BEAU, 81.57%



    Eric BEAU

    81.57 %

    62 votes

  • Alain VALLADE, 77.63%



    Alain VALLADE

    77.63 %

    59 votes

  • Jacques DEBRONS, 76.31%



    Jacques DEBRONS

    76.31 %

    58 votes

  • Patrick BEAU, 72.36%



    Patrick BEAU

    72.36 %

    55 votes

  • Gilles CLAUZEAU, 61.84%



    Gilles CLAUZEAU

    61.84 %

    47 votes

  • James PALLARDY, 61.84%



    James PALLARDY

    61.84 %

    47 votes

  • Joël BOUCHON, 59.21%



    Joël BOUCHON

    59.21 %

    45 votes

  • Amélie CLAUZEAU, 59.21%



    Amélie CLAUZEAU

    59.21 %

    45 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 116 habitants
  • 102 inscrits
  • Votants78 inscrits 76.47%
  • Abstentionnistes24 inscrits 23.53%
  • Votes blancs2 inscrits 2.56%

Article à la une des élections

Le spectre d'un nouveau report des régionales

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

La Chapelle-Grésignac : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises sont invitées les 15 mars et 22 mars 2020 à élire leurs nouveaux conseillers municipaux lors des élections. Les électeurs des communes n'excédant pas 1 000 habitants votent non pas pour une liste, mais directement pour les candidats ayant au préalable soumis leur candidature.

Vous êtes curieux de savoir qui se présente à La Chapelle-Grésignac pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats qui suivent. Eric Beau se présente en tant que candidat. Aussi candidat au moment des municipales de 2014, il avait alors obtenu un siège au conseil municipal. En lice aussi pour les prochaines élections, Patrick Beau, Alexandre Bogaert, Philippe Bogaert, Joël Bouchon, Amélie Clauzeau, Gilles Clauzeau, Jacques Debrons, Antoine Gendron, James Pallardy et Alain Vallade.

Pour information : pour qu'un candidat puisse être élu lors du premier tour, il doit avoir atteint une majorité absolue et avoir réuni les votes de plus du quart des résidents inscrits sur les listes électorales. Si second tour il y a, ce dernier doit avoir remporté une majorité relative afin d'être élu et prétendre à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à La Chapelle-Grésignac ?

Ce sont les 15 et 22 mars 2020 que les électeurs de La Chapelle-Grésignac voteront pour les élections municipales 2020 et, de ce fait, pour élire leur nouveau conseil municipal. Quels critères doit-on remplir pour voter à ces élections ? Il convient d'être majeur, résider ou payer ses impôts dans la municipalité, être inscrit sur les listes électorales et être français ou membre de l'UE.

Retour sur les Municipales 2014

En quoi consiste un scrutin plurinominal avec panachage, qui s'applique aux communes de moins de 1000 habitants lors de ces élections municipales ? C'est un système où les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent même choisir des candidats de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, 11 membres du conseil municipal ont été élus dans la ville de La Chapelle-Grésignac. Accompagnés par Eric Beau, Alexandre Bogaert, Patrick Beau, Philippe Bogaert mais aussi Joël Bouchon et Elisabeth Smits, Hervé Coussy et Christian Clauzeau avaient accepté la mission, de la part des Chapellois, de diriger cette commune.
Bon à savoir : 97 citoyens ont pris part aux élections, sur une liste de 122 inscrits. D'assez nombreuses personnes sont finalement allées aux bureaux de vote. On note d'autre part une forte baisse en regard des résultats des dernières Municipales, en 2008, où le taux de participation était de 83,97 %.

Cette tendance s'est-elle propagée d'un scrutin à un autre ?

Alors que les élections présidentielles se tenaient en 2017, on totalisait plusieurs élections depuis les précédentes élections municipales. Au premier tour, les scores à La Chapelle-Grésignac étaient différents de ceux recensés à l'échelle nationale.
Les élections du premier tour ont départagé Marine Le Pen (Front national), qui a eu 24,71 % des voix, François Fillon (Les Républicains), avec un résultat de 22,35 %. Les citoyens de La Chapelle-Grésignac ont tranché : 62,86 % des votes en faveur d'Emmanuel Macron au deuxième tour. En 2012, 87,72 % des résidents de La Chapelle-Grésignac avaient participé au second tour des élections présidentielles, contre 91 en 2017 (soit 81,25 %). Au niveau de la France en 2012, on observait une diminution de -5,8 points entre ces deux années, soit une évolution assez différente.
Il y aura eu 24,62 % de voix pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) pour les Européennes de 2019, et 21,54 % pour la liste La République en Marche avec Renaissance.

La Chapelle-Grésignac : les informations clefs

Les municipales, qui auront lieu les 15 et 22 mars prochains, sont l'occasion pour les habitants de La Chapelle-Grésignac de désigner leurs futurs conseillers municipaux. Souvent, ce scrutin très local permet de prendre le pouls de la commune et identifier les questions qui sont les siennes, problématiques qui s'expliquent au travers des chiffres socio-économiques.

Portrait des résidents de La Chapelle-Grésignac

À La Chapelle-Grésignac, 108 résidents peuplent ce hameau de Dordogne. La Communauté de Communes du Pays Ribéracois rassemble La Chapelle-Grésignac avec diverses municipalités avoisinantes, comme Segonzac, Ribérac ou bien Grand-Brassac. De manière générale, les Chapellois sont peu âgés (la majorité de la population a entre 25 et 54 ans). Toutefois, 41,43 % de la population ont entre 55 et 64 ans. À La Chapelle-Grésignac, la population est composée à 14,95 % de personnes issues de l'immigration.

Emploi, logement, revenus... Comment vit-on à La Chapelle-Grésignac ?

Les données de l'emploi sont un parfait indicateur du niveau de vie des citoyens de La Chapelle-Grésignac. Le portrait des actifs chapellois est le suivant : les employés et ouvriers sont représentés à hauteur de 57,14 %. La population active s'élève à 43,93 % (près de 46 personnes). Si 6 % de la population active reste au chômage, plus de la moitié sont des femmes.
À l'instar des taux de l'emploi, ceux de l'immobilier fournissent une indication essentielle sur les villes et leur attractivité. Les Chapellois sont, pour 5 %, locataires de maisons HLM de 5 pièces ainsi que pour moins de 4 % locataires de maison non HLM de 4 pièces. À y regarder de plus près, on constate que la préférence des propriétaires se porte à environ 22 % sur l'achat d'une maison de 5 pièces et à un peu moins du tiers sur une maison de 6 pièces.

Fait-il bon vivre à La Chapelle-Grésignac ?

Si vous vous intéressez à la qualité de vie dans la ville de La Chapelle-Grésignac, remarquez que les équipements manquent un peu dans cette agglomération. On compte 5 enfants de 0 à 15 ans, soit peu de familles (par rapport au nombre total d'habitants) dans la commune.
En plus des infrastructures, sachez que le niveau de pollution est parfois estimé via la qualité de l'air ou de l'eau. Selon L'observatoire national de l'eau, l'eau à La Chapelle-Grésignac se révèle conforme à 100 % tant au niveau microbiologique ​que physico-chimique​.