Marseille : une compagnie de CRS appelée en renfort pour lutter contre le trafic de drogue

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Marseille : une compagnie de CRS appelée en renfort pour lutter contre le trafic de drogue -
Marseille : une compagnie de CRS appelée en renfort pour lutter contre le trafic de drogue Marseille : une compagnie de CRS appelée en renfort pour lutter contre le trafic de drogue - (France info)
Article rédigé par franceinfo - E. Pelletier, K. Adda-Rezig, C. La Rocca
France Télévisions
franceinfo
Marseille (Bouches-du-Rhône) se sent désarmée face à ces multiples règlements de compte. C’est donc la CRS 8 qui a été appelée en renfort, unité spécialisée dans la lutte contre les violences urbaines, elle restera sur place pendant une semaine.

Règlements de comptes en série à Marseille. Déjà 36 morts depuis le 1er janvier, plus que pour l'ensemble de l'année dernière. Derrière ces meurtres, le trafic de drogue. Face à cette situation tendue, la CRS 8, spécialisée dans la lutte contre les violences urbaines, est envoyée sur place dès le 18 août. Même les dealers le reconnaissent, la violence est montée d'un cran. Participer à ce trafic, c’est risquer sa vie. À l'origine de ce conflit sanglant entre trafiquants, une petite cité des quartiers nord, la Paternelle, épicentre du séisme qui secoue Marseille. Un point de deal très rentable, disputé par deux clans qui en revendiquent le monopole. 

"Les donneurs d'ordres ne sont pas Marseille. Ils sont souvent à l'étranger"

Mais les têtes de réseau seraient bien loin de Marseille. "Les donneurs d'ordres ne sont pas Marseille. Ils sont souvent à l'étranger, donc difficilement neutralisables", explique Dominique Abbenanti, directeur zonal de la Police Judiciaire Sud. Des réseaux qui font même appel à des tueur à gages. Face à cette recrudescence de violence, la police multiplie les coups de filet. 740 armes ont été saisies ainsi que 12 millions d'euros. 1 144 trafiquants ont été interpellés. Au total, cinq commandos de tueurs présumés ont été démantelés depuis le début de l'année. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.