Cet article date de plus d'un an.

Vidéo SNCF : quel bilan pour le TGV Ouigo, dix ans après son lancement ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
SNCF : l’offre de Ouigo est-elle vraiment moins chère ?
Article rédigé par France 2 - P.-L. Monnier, P. Acheré, N. Leydier, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
Le succès populaire est au rendez-vous pour le train à bas coût de la SNCF, avec 115 millions de voyageurs. Toutefois, les prix ont nettement augmenté depuis 2013.

Quelle est la différence, entre un TGV Ouigo en 2013 et celui de 2023 ? Les couleurs bleu et rose sont restées. L’offre s’est développée : les Ouigo représentent un TGV sur cinq. Partir et arriver au cœur de la capitale est désormais possible. Pour le même trajet il y a 10 ans, il fallait se rendre à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), à 40 km.

Les prix, surtout, ont changé. Dans le train à bas coût pris par le journaliste de France 2, qui part de Paris pour Montpellier (Hérault), le prix minimum a bondi de 90%. Même chose pour le tarif enfants, en hausse de 60%. Il en va de même pour les options, comme la prise (+50% d'augmentation) ou la possibilité de changer de billet (+90%). Certaines, autrefois gratuites, sont devenues payantes.

"Cela reste une solution extrêmement accessible"

L'offre serait-elle montée en gamme ? Son patron s’en défend. "Aujourd'hui, il y a encore un client sur deux qui a payé son billet moins de 25 euros. Cela reste une solution extrêmement accessible", détaille Jérôme Laffon, directeur général de l'entreprise

Il n’empêche, la compagnie augmente ses prix, car la compagnie ne serait pas forcément rentable. Depuis sa création, Ouigo a transporté 110 millions de passagers en France. La SNCF a aussi lancé des TGV à bas coût en Espagne, et peut-être bientôt en Italie.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.