Grève dans les transports : la SNCF promet de faire partir "plus de la moitié des voyageurs" pendant les fêtes

Rachelle Picard, directrice générale de Voyages SNCF, a détaillé le plan de transport pour la période des vacances, alors que la grève prend racine au sein des cheminots.

Une vue de la gare de l\'Est à Paris, le 13 décembre 2019.
Une vue de la gare de l'Est à Paris, le 13 décembre 2019. (MARTIN BUREAU / AFP)

"Plus de la moitié des voyageurs partiront. Nous allons essayer d'accomplir des miracles." La directrice générale de Voyages SNCF n'a sans doute pas rassuré les Français qui ont prévu de prendre le train pendant les fêtes. Vendredi 13 décembre, Rachelle Picard a dévoilé dans Le Parisien le plan de la compagnie pour tenter de limiter les perturbations liées au mouvement social contre la réforme des retraites.

>> Grève à la SNCF : les trains circuleront-ils lors des vacances de Noël ?

"Mardi matin, tous les passagers qui ont réservé un billet de train pour les départs des vacances de Noël [vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22] sauront si leur train part ou pas", a-t-elle expliqué, relevant que la SNCF allait, dans la mesure du possible, "proposer une alternative sur un autre train pour les voyageurs dont le train serait annulé". Trois options sont envisagées par la compagnie : soit le train circule normalement, soit le train est supprimé et une "solution de rechange" est proposée, soit le train est supprimé et le passager doit "reporter son voyage ou l'annuler".

Loterie ferroviaire en vue à Noël

"Depuis le début de la semaine, tous les billets de train qui sont mis à la vente sont garantis", précise Rachelle Picard. Mais les clients qui avaient déjà acheté leurs billets devront patienter jusqu'au jeudi 19 décembre pour connaître leur sort sur les trajets prévus les 23, 24, 25 et 26 décembre. "Nous mettrons plus de TGV sur les lignes où il y a plus de clients qui ont réservé."

Reste à savoir combien. Sur ce point, Rachelle Picard rappelle que la SNCF compte 70% de grévistes et que 5 730 trains longue distance circulent lors d'une semaine de Noël, contre 5 600 lors d'une semaine classique. Or, "depuis le début de la grève le 5 décembre jusqu'à ce vendredi, nous avons annulé 5 537 TGV sur les 6 787 prévus", précise la directrice générale de Voyages SNCF. Alors que la marge de manœuvre est pour le moins limitée, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a pour sa part appelé les cheminots en grève à marquer une "pause" pendant les fêtes, en déclarant que cette période était un "important moment de retrouvailles pour les familles".

Très suivie, la grève contre la disparition des régimes spéciaux de retraite de la SNCF et de la RATP affecte fortement le trafic ferroviaire depuis le 5 décembre. Elle devrait donc perturber les départs de Noël si elle se poursuit, d'autant qu'il faut plusieurs jours après la fin d'un mouvement pour revenir à un service normal.

La sélection de franceinfo sur la réforme des retraites

• Temoignages. "C'est la garantie de ne pas galérer" : Marie, infirmière à Paris, dort à l’hôpital pour éviter la grève dans les transports

• Décryptage. Grève à la SNCF : les trains circuleront-ils lors des vacances de Noël ?

• Reportage. "Prix non négociable" : le business des vélos change de braquet avec la grève

• Analyse. De quels leviers dispose le gouvernement pour mettre fin à la grève ?