Cet article date de plus d'un an.

Pénurie de carburant : un retour progressif à la normale selon les régions

Publié Mis à jour
Pénurie de carburant : un retour progressif à la normale selon les régions
Pénurie de carburant : un retour progressif à la normale selon les régions Pénurie de carburant : un retour progressif à la normale selon les régions (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - : O.Martin, A.Domy, F.Mazou, P.Evêque
France Télévisions
France 2

Mercredi 20 octobre, le mouvement de grève a été levé dans les raffineries TotalEnergies, sauf dans deux sites. À deux jours des vacances scolaires, les stations-service vont pouvoir se réapprovisionner.

Dans une station-service de Montpellier (Hérault), il n’y a plus aucune file d’attente et le gasoil et l’essence sont de nouveau disponibles à la pompe. Les automobilistes sont soulagés. "Cela change la vie. Et j’espère que cela durera", estime l’un d’eux. L’enseigne n’a désormais plus de mal à se ravitailler en carburant. "Il y a du carburant, les cuves sont quasi-pleines (…) Contrairement à trois-quatre jours de ça. C’était l’affolement total", rapporte Samir Hashas, salarié station-service ENI.

29 % de stations-service en difficulté

La situation est plus nuancée à Lyon (Rhône), où certaines stations-service sont toujours à sec. L’Auvergne-Rhône-Alpes demeure l’une des régions qui connaît encore le plus de difficultés à la pompe. Pour les stations ravitaillées, il faut donc s’armer de patience. "On en trouve toujours mais on passe du temps. Il faut une demi-heure maintenant pour faire le plein", estime un homme. Si l’approvisionnement est difficile dans la région, c’est parce que les salariés grévistes de la raffinerie de Feyzin (Rhône) poursuivent leur mouvement. La situation s’améliore progressivement. Jeudi 20 octobre, 29 % des stations-service connaissent des difficultés contre 40 % en début de semaine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.