Carburant : 17% des stations-service rencontraient des difficultés d'approvisionnement jeudi

Ces chiffres, donnés quotidiennement par le ministère de la Transition énergétique, font cependant l'objet de contestations.

Une station-service fermée à Paris, le 13 octobre 2022.
Une station-service fermée à Paris, le 13 octobre 2022. (FIORA GARENZI / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est désormais terminé. 

Dans les points de vente, la situation s'améliore. Près de 17% des stations-service rencontraient des difficultés d'approvisionnement sur au moins un carburant jeudi 20 octobre, contre 21,9% mercredi, selon les données du ministère de la Transition énergétique. Ces chiffres font cependant l'objet de contestations. Toutes les stations-service ne remontent pas quotidiennement leurs données, comme elles sont censées le faire, ce qui peut fausser les données du ministère. 

La grève reconduite pour une semaine à Gonfreville (Seine-Maritime). Le mouvement se poursuivra jusqu'au jeudi 27 octobre dans cette raffinerie de TotalEnergies, a appris franceinfo auprès de la CGT. "A moins que la direction ne nous contacte avant", précise à l'AFP Ludovic Desplanches, élu CGT. Cette décision a été prise à la sortie de l'assemblée du syndicat. Le 27 octobre est le jour où le groupe doit publier ses résultats du troisième trimestre.

  L'accord trouvé entre TotalEnergies et deux syndicats doit s'appliquer, selon le président du Sénat. "Il y a un accord majoritaire, il doit s'appliquer, et même quand on n'est pas dans l'accord majoritaire, on doit le respecter", a taclé Gérard Larcher sur franceinfo jeudi, alors que la CGT TotalEnergies a reconduit la grève à la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime) et au dépôt de carburant de Feyzin (Rhône). Le président (LR) du Sénat a également attaqué le gouvernement qui, selon lui, "n'a pas anticipé : il faut anticiper les négociations salariales et une fois que les accords sont trouvés, procéder aux réquisitions nécessaires".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CARBURANT

17h08 : Près de 17% des stations-service rencontrent des difficultés d'approvisionnement sur au moins un carburant, contre 21,9% hier, selon les données du ministère de la Transition énergétique. Ces chiffres font cependant l'objet de contestations. Toutes les stations-service ne remontent pas quotidiennement leurs données, comme elles sont censées le faire, ce qui peut fausser les données du ministère.

14h09 : La reconduction de cette grève pour une semaine sur le site de Gonfreville (Seine-Maritime) a été décidée lors d'une nouvelle assemblée générale. La date du 27 octobre coïncide avec le jour où Total doit publier ses résultats du 3e trimestre.

14h06 : La grève à la raffinerie TotalEnergies de Gonfreville (Seine-Maritime) est reconduite jusqu'au 27 octobre, annonce la CGT.

14h04 : A 14 heures, voici les principaux titres de l'actualité :

• Au lendemain du déclenchement de l'article 49.3 de la Constitution pour adopter la première partie du projet de loi de finances 2023, les députés vont désormais enchaîner avec l'examen du budget de la Sécu, pour lequel un nouveau 49.3 devrait être utilisé. Suivez notre direct.

• Les salariés grévistes de deux sites pétroliers de TotalEnergies, dans le Nord et les Bouches-du-Rhône, ont suspendu hier leur mobilisation pour les salaires, selon le coordinateur national de la CGT pour le groupe. En revanche, le mouvement a été reconduit dans deux autres sites du groupe, en Normandie et dans le Rhône.

L'Ardèche a été placée en vigilance orange pour des risques de pluies et d'inondations à partir de 20 heures.

Le meurtre de Lola continue d'embraser le monde politique. Franceinfo vous explique pourquoi l'obligation de quitter le territoire français qui visait la jeune femme mise en examen pour le meurtre de la collégienne de 12 ans fait polémique.

12h04 : A midi, on vous propose de mettre pause et de faire un point sur l'actualité :

• Elisabeth Borne a déclenché l'article 49.3 de la Constitution pour adopter la première partie du projet de loi de finances 2023. La Nupes a déposé en réaction une motion de censure. Les députés vont désormais enchaîner avec l'examen du budget de la Sécu, pour lequel un nouveau 49.3 devrait être utilisé.

• Les salariés grévistes de deux sites pétroliers de TotalEnergies, dans le Nord et les Bouches-du-Rhône, ont suspendu hier leur mobilisation pour les salaires, selon le coordinateur national de la CGT pour le groupe. En revanche, le mouvement a été reconduit dans deux autres sites du groupe, en Normandie et dans le Rhône.

Le meurtre de Lola continue d'embraser le monde politique. Franceinfo vous explique pourquoi l'obligation de quitter le territoire français qui visait la jeune femme mise en examen pour le meurtre de la collégienne de 12 ans fait polémique.


#SYRIE La France a rapatrié ce matin 40 enfants et 15 femmes "en provenance de camps du nord-est de la Syrie", communique le ministère des Affaires étrangères.

09h02 : A 9 heures, on vous propose de mettre pause et de faire un point sur l'actualité :

• Elisabeth Borne a déclenché l'article 49.3 de la Constitution pour adopter la première partie du projet de loi de finances 2023. La Nupes a déposé en réaction une motion de censure. Les députés vont désormais enchaîner avec l'examen du budget de la Sécu. Franceinfo retrace le déroulé de la journée d'hier.

La France a rapatrié ce matin 40 enfants et 15 femmes "en provenance de camps du nord-est de la Syrie", communique le ministère des Affaires étrangères.


• Les salariés grévistes de deux sites pétroliers de TotalEnergies, dans le Nord et les Bouches-du-Rhône, ont suspendu hier leur mobilisation pour les salaires, selon le coordinateur national de la CGT pour le groupe. En revanche, le mouvement a été reconduit dans deux autres sites du groupe, en Normandie et dans le Rhône.

Le meurtre de Lola continue d'embraser le monde politique. Franceinfo vous explique pourquoi l'obligation de quitter le territoire français qui visait la jeune femme mise en examen pour le meurtre de la collégienne de 12 ans fait polémique.


Le parquet suisse fait appel de l'acquittement de Michel Platini et Sepp Blatter.

08h33 : "En matière d'automobile, je pense que le weekend de la Toussaint va pouvoir se passer plus sereinement", déclare ce matin sur franceinfo Frédéric Plan, délégué général de la Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffage. La grève a été reconduite ce matin dans la raffinerie TotalEnergies de Gonfreville-l'Orcher, en Seine-Maritime, et au dépôt de carburant de Feyzin, dans le Rhône.

08h22 : "Là où l'impact est le plus fort et où on a enregistré une baisse de près de 20% des réservations", s'inquiète sur franceinfo Didier Chenet, président du Groupement national des Indépendants de l’hôtellerie, café, restauration. La grève des carburants, qui se poursuit ce matin dans deux raffineries de Total, touche surtout les régions où se trouvent les raffineries en grève.

07h35 : Bonjour @Colette. Je ne sais pas s'il y a un tabou, mais ces chiffres sont difficiles à obtenir. TF1 a tenté l'exercice et selon la direction de TotalEnergies, l'entreprise comptait lundi "90 grévistes exactement" répartis sur six sites à l'arrêt. Mais les syndicats n'ont pas confirmé ces chiffres, qui ne prennent pas en compte par ailleurs l'organisation des raffineries, qui tournent sur les "Trois Huit" (un travail continu réparti en trois tranches de huit heures), alors que la direction ne comptabilise les grévistes que lors du premier service.

07h35 : Bonjour Clément. Bravo pour votre travail. Nous venons de vivre 2 semaines de cauchemar avec les pénuries de carburant. Pourquoi est-il tabou de publier les chiffres ? Combien de grévistes ont-ils bloqué les sites pétroliers ? Quelques dizaines ? Quelques centaines ? Quelques milliers ? Comment un tel rapport de force peut-il entraver des millions de Français ? Merci pour votre travail.

06h52 : La grève s'essouffle à l'approche des vacances, mais la mobilisation se poursuit toujours à Gonfreville-l'Orcher, en Seine-Maritime. La CGT décide de reconduire la grève dans cette raffinerie TotalEnergies à l'issue d'une assemblée générale ce matin. Sur les cinq sites du groupe pétrolier, deux poursuivent le mouvement.




(LOU BENOIST / AFP)

06h01 : Sans plus tarder, voici un premier point sur l'actualité :

• Elisabeth Borne a déclenché l'article 49.3 de la Constitution pour adopter la première partie du projet de loi de finances 2023. La Nupes a déposé en réaction une motion de censure. Les députés vont désormais enchaîner avec l'examen du budget de la Sécu. Franceinfo retrace le déroulé de la journée d'hier.


• Les salariés grévistes de deux sites pétroliers de TotalEnergies, dans le Nord et les Bouches-du-Rhône, ont suspendu hier leur mobilisation pour les salaires, selon le coordinateur national de la CGT pour le groupe. En revanche, le mouvement a été reconduit dans deux autres sites du groupe, en Normandie et dans le Rhône.

Le meurtre de Lola continue d'embraser le monde politique. Franceinfo vous explique pourquoi l'obligation de quitter le territoire français qui visait la jeune femme mise en examen pour le meurtre de la collégienne de 12 ans fait polémique.

L'écrivain Jean Teulé, auteur de Fleur de tonnerre et du Magasin des suicides, est mort à l'âge de 69 ans.