"Gilets jaunes" : un homme soupçonné d'avoir volé un fusil d'assaut le 1er décembre à Paris mis en examen

L'individu a été placé en détention provisoire. L'arme, elle, n'a pas été retrouvée.

Un fusil d\'assaut de la manufacture d\'armes de Saint-Etienne, le 18 août 2016, à Yvré-l\'Evêque, près du Mans (Sarthe).
Un fusil d'assaut de la manufacture d'armes de Saint-Etienne, le 18 août 2016, à Yvré-l'Evêque, près du Mans (Sarthe). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Le vol avait eu lieu en marge de la manifestation des "gilets jaunes", le 1er décembre à Paris. L'un des individus soupçonnés d'avoir volé un fusil d'assaut dans une voiture de police a été interpellé, mercredi 5 décembre, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de RTL. Il a ensuite été placé en garde à vue.

Puis, vendredi, il a été déféré au parquet de Paris qui a ouvert une information judiciaire des chefs de "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique", "vol avec violence" et "infractions à la législation sur les armes de catégorie A". Il a ensuite été mis en examen par le juge d'instruction et placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet.

>> Suivez en direct "l'acte IV" de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi à Paris et dans les grandes villes 

Aucune précision n'a été donnée sur les éléments qui ont conduit à son identification et à son implication. Le fusil d'assaut n'a pas été retrouvé à ce stade de l'enquête.

Quatre articles à lire sur le mouvement
des "gilets jaunes"

• ENQUETE. Pourquoi l'ultradroite a embrassé la cause des "gilets jaunes" >> à lire ici

• Comment la mobilisation des "gilets jaunes" a mis Edouard Philippe sur la sellette >> à lire ici

• On a passé au crible les rumeurs relayées par "Fly Rider", la star des "gilets jaunes" dont les vidéos cartonnent sur Facebook  >> à lire ici

• POINT DE VUE. Emmanuel Macron et les "gilets jaunes" : les raisons de l'impossible dialogue >> à lire ici