Cet article date de plus d'un an.

Entreprises : Courtepaille, la fin d'un modèle né dans les années 60

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Entreprises : Courtepaille, la fin d'un modèle né dans les années 60
Article rédigé par France 2 - L.Vogel, S.Cardon, N.Salem, L.Michel
France Télévisions
France 2
Les restaurants Courtepaille sont de nouveau à vendre, deux ans seulement après avoir été rachetés. La fin d'un modèle qui a vu le jour en 1961, et était à l'époque révolutionnaire, avec sa cuisine installée au milieu.

Deux ans seulement après leur reprise, les restaurants Courtepaille sont remis en vente. Rachetée en 2020 pour 17 millions d'euros, la marque historique ne fait plus recette. A Brétigny-sur-Orge (Essonne), les habitudes sont au rendez-vous. "J'aime beaucoup l'idée de la cheminée au sein de la salle-à-manger", confie une cliente. Stéphanie fréquente le restaurant depuis 40 ans. "Quand j'étais petite, on venait quasiment toutes les semaines. Je repartais tout le temps avec ma petite maison en plastique", se souvient-elle. 

220 restaurants et 2 000 salariés 

Fondé en 1961, Courtepaille a marqué plusieurs générations de Français, avec une cuisine simple et une ambiance familiale. Le restaurant propose des grillades et des pièces de viande à partager, depuis une cuisine installée au milieu des clients. Le modèle s'est essoufflé dans les années 2000. Malgré la notoriété de la marque, la fréquentation a baissé de 25 % par rapport à 2019. L'avenir est aujourd'hui incertain pour les 220 restaurants de l'enseigne, qui emploient plus de 2 000 salariés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.