Cet article date de plus d'un an.

Crise énergétique : dans les Côtes-d'Armor, comment une petite commune a réalisé d'importantes économies

Publié
Crise énergétique : dans les Côtes-d'Armor, comment une petite commune a réalisé d'importantes économies
Crise énergétique : dans les Côtes-d'Armor, comment une petite commune a réalisé d'importantes économies Crise énergétique : dans les Côtes-d'Armor, comment une petite commune a réalisé d'importantes économies
Article rédigé par France 3 - France 3 Bretagne, M. Le Page, J-M. Piron, P. Lordon
France Télévisions
France 3
Les petites communes ont dû faire des efforts pour éviter de voir flamber leurs factures d'énergie. Illustration au Méaugon, dans les Côtes-d'Armor.

Réduire l'éclairage public la nuit pour faire face à la crise énergétique : c'est le choix de la commune de La Méaugon (Côtes-d'Armor). Depuis le mois d'octobre, les lumières s'éteignent à 21 heures. "Si toutes les communes jouent le jeu, c'est un bien pour l'environnement, et pour tout", estime un habitant. En matière de sobriété énergétique, La Méaugon fait figure de commune modèle. Depuis 2016, pour chauffer les six bâtiments publics, plus de gaz ni de fioul, mais du bois, fourni par des producteurs locaux.

Plus de 15 000 euros d'économie par an


Dans les salles, des sondes règlent la température. "Si les bâtiments ne sont pas utilisés, (…) nous allons descendre à 12 °C", explique Jean-Marc Labbé, le maire de La Méaugon. Le projet a coûté 385 000 euros et été financé à 60 % par l'État. Il permet à la commune de faire plus de 15 000 euros d'économie par an. De nombreuses communes bretonnes suivent le même exemple, et ont entrepris des travaux pour réduire leur consommation d'énergie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.