Cet article date de plus d'un an.

Sneakers : les prix vont-ils baisser ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Les grandes marques de baskets, qui n’ont eu de cesse de battre des records, sont aujourd’hui confrontées à une situation inédite : les stocks sont trop élevés, alors que l'inflation galope. Certaines marques sont forcées de revoir leurs prix à la baisse.
Sneakers : les prix vont-ils baisser ? Les grandes marques de baskets, qui n’ont eu de cesse de battre des records, sont aujourd’hui confrontées à une situation inédite : les stocks sont trop élevés, alors que l'inflation galope. Certaines marques sont forcées de revoir leurs prix à la baisse. (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - A.Sylvain, C.Blondiau, E.Martin, M.Beaudoin, J.Pires
France Télévisions
Les grandes marques de baskets, qui n’ont eu de cesse de battre des records, sont aujourd’hui confrontées à une situation inédite : les stocks sont trop élevés, alors que l'inflation galope. Certaines marques sont forcées de revoir leurs prix à la baisse.

Sages, vintage ou colorées, les baskets ont envahi les rues. Six paires de chaussures sur dix vendues en France sont des baskets. Le budget moyen était jusqu’à présent d’une centaine d’euros par an par consommateur. Dans la boutique CoptaSneaker de Rennes (Ille-et-Vilaine), les modèles vont de 250 à 1 300 euros. 

Des promotions pour écouler les stocks 

Le marché arrive toutefois à saturation. Nike, Adidas et les géants de la chaussure de sport ont dû multiplier les promotions ces derniers mois, afin d’écouler des montagnes de baskets. Les entreprises ont trop commandé après la pandémie de Covid-19, et les stocks sont trop importants.

Or, les consommateurs sont aujourd’hui plus frileux. "Ils dépensent un peu moins pour des raisons écologiques. Ajoutez à cela l’inflation, forcément, il y a un petit ralentissement de la consommation de baskets", explique Pierre Demoux, journaliste et auteur de "L’Odyssée de la basket". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.