Cet article date de plus d'un an.

Congrès Horizons : la majorité veut serrer les rangs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Edouard Philippe a réuni ses troupes samedi 25 mars à Paris, pour le premier congrès du parti Horizons. Une manière de rappeler son importance au sein de la majorité présidentielle, qui a plus que besoin de resserrer les rangs.
Congrès Horizons : la majorité veut serrer les rangs Edouard Philippe a réuni ses troupes samedi 25 mars à Paris, pour le premier congrès du parti Horizons. Une manière de rappeler son importance au sein de la majorité présidentielle, qui a plus que besoin de resserrer les rangs. (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - T. Curtet, P. Aubert, G. Bensoussan, P-M. de la Foata
France Télévisions
Edouard Philippe a réuni ses troupes samedi 25 mars à Paris, pour le premier congrès du parti Horizons. Une manière de rappeler son importance au sein de la majorité présidentielle, qui a plus que besoin de resserrer les rangs.

Elisabeth Borne et François Bayrou étaient les invités d’Edouard Philippe au Parc Floral de Paris (Val-de-Marne), ce samedi 25 mars pour le congrès Horizons. La majorité et ses trois partis s’affichent unis en ces temps difficiles, dans les allées du premier congrès d’Horizons. "Ce n’est pas facile. On est très, très critique envers Emmanuel Macron quand même, en interne", confie un participant. 

Les têtes de partis s’affichent unis

Les ministres, quant à eux, font bloc. "Aucun état d’âme à avoir. Horizons est bien dans la majorité présidentielle, sans aucun problème", a affirmé Agnès Firmin Le Bodo, ministre chargée de l’organisation territoriale et des professions de santé. Au pupitre, l’ancien Premier ministre a fait applaudir Elisabeth Borne. François Bayrou, qui sait qu’Emmanuel Macron veut élargir sa majorité, a mis en garde. "Toute perspective d’élargissement est bonne, mais il n’y aura d’élargissement que si nous sommes forts nous", a-t-il déclaré. Edouard Philippe regarde, lui, vers la droite pour chercher une possible alliance. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.