Cet article date de plus d'un an.

Bijoux : le diamant synthétique prend son essor

Publié Mis à jour
Bijoux : le diamant synthétique prend son essor
Bijoux : le diamant synthétique prend son essor Bijoux : le diamant synthétique prend son essor
Article rédigé par France 2 - A.Forget, A.Bhat, A.Guérard, M.Boyer
France Télévisions
France 2
Identique à l'œil nu avec le diamant naturel, le diamant de synthèse connaît un essor, dont l’Inde profite. Le pays d'Asie du Sud en est le deuxième producteur mondial derrière la Chine.

À l'œil nu ou même au microscope, il est impossible de les distinguer. Tous les deux purs, brillants et transparents, rien ne différencie le diamant naturel d’un diamant de synthèse car ils sont parfaitement identiques. Dans un bureau indien, filiale du plus grand laboratoire d’analyses de pierre précieuse au monde, sont examinés chaque jour des centaines de diamants. "Ils ont la même composition chimique, physique et optique. La seule différence c’est qu’il y en a un qui a été formé en laboratoire et l’autre vient de la terre", détaille Nikhil Alfred, gemmologue à l’Institut international de gemmologie.

L’Inde, deuxième producteur mondial


Pour les différencier, la seule solution est de les placer sous des rayons ultraviolets et dans un spectromètre, machine permettant de déceler des impuretés propres aux diamants de synthèse. Ces diamants synthétiques, l’Inde en est le deuxième plus grand producteur mondial derrière la Chine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.