Mercantour : le refuge des Lacs de Vens ravitaillé selon la tradition par des chevaux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Mercantour : le refuge des Lacs de Vens ravitaillé selon la tradition par des chevaux -
Mercantour : le refuge des Lacs de Vens ravitaillé selon la tradition par des chevaux Mercantour : le refuge des Lacs de Vens ravitaillé selon la tradition par des chevaux - (France 3)
Article rédigé par France 3 - A. Lalli, C. Marchand, L. Piacentile
France Télévisions
France 3
Dans les Alpes-Maritimes, le refuge des Lacs de Vens est pris d’assaut par les nombreux randonneurs sur les sentiers. Le lieu respecte la tradition : le ravitaillement du refuge se fait à dos de cheval.

Deux chevaux de portage sont en train de récupérer sur leur dos plus de 90 kg de nourriture chacun. Puis ils partent direction les Lacs de Vens (Alpes-Maritimes), à 800 mètres de dénivelé plus haut. C’est Anne qui ouvre la marche avec Diego, son cheval. Ils connaissent le chemin par cœur. Depuis le début de l’été, ils montent deux fois par semaine. "À notre échelle, on fait notre petite part, c’est aussi revenir aux traditions comme avant quand il n’y avait pas encore d’hélicoptères", rapporte Anne Colomp, muletière.

300 repas par semaine

Avant les chevaux, le refuge était ravitaillé par six hélicoptères au cours de l’été. Désormais, l’arrivée au refuge est beaucoup plus calme. Le refuge sert environ 300 repas par semaine. Cette année est un test pour les gardiens du refuge qui rémunèrent Anne. Au kilo transporté, elle coûte plus cher que l’hélicoptère. En attendant la prochaine livraison, les muletiers comme les chevaux profitent d’un repos bien mérité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.