"Courage aux LGBT+ et nique la LFP" : les supporters de l'équipe de foot de Lorient répondent à la polémique sur les banderoles homophobes

Lors du match Lorient-Guingamp, joué samedi pour le compte de la 6e journée en Ligue 2, les supporters morbihanais ont accusé la Ligue de football professionnel d'instrumentaliser la lutte contre l'homophobie.

Des supporters de Lorient (Morbihan), le 23 août 2019 au Mans (Sarthe).
Des supporters de Lorient (Morbihan), le 23 août 2019 au Mans (Sarthe). (MAXPPP)

A chaque match, sa banderole. En pleine polémique sur les messages homophobes dans les tribunes de football, les supporters de Lorient ont décidé d'envoyer un message à la Ligue de football professionnel (LFP) lors du match contre Guingamp, comptant pour la 6e journée de Ligue 2. "Instrumentalisation d'une lutte légitime par des opportunistes. Courage aux LGBT+ et nique la LFP", pouvait-on lire sur cette banderole relayée sur les réseaux sociaux.

Un peu plus tôt, une autre banderole avait été brandie dans les tribunes. "LFP : On ne risque pas d'être homophobe, à se faire enculer à longueur d'année avec vos arrêtés", pouvait-on y lire, en référence aux nombreux textes administratifs qui interdisent aux supporters de se déplacer pour telle ou telle rencontre. Contrairement à ce qui s'est produit à Nice mercredi ou à Metz vendredi, le match n'a pas été interrompu. 

Pour tenter de mettre un terme à ce bras de fer et éviter que ces interruptions ne se répètent, la présidente de la Ligue de football professionnel, Nathalie Boy de la Tour, a annoncé jeudi 29 août qu'elle réunira le 5 septembre "des associations de lutte contre l'homophobie, l'association nationale des supporters et quelques autres associations de supporters de façon à ce que nous puissions débattre tous ensemble".