Pas de réduction prévue de la durée des vacances d'été

Les projets de calendrier présentés, mardi, par le ministère de l'Education nationale ne prévoient pas d'évolution de la durée des vacances d'ici 2017, selon "L'Express".

Une écolière traverse une route, le 1er septembre 2011, à Fouquières-lès-Béthune (Pas-de-Calais).
Une écolière traverse une route, le 1er septembre 2011, à Fouquières-lès-Béthune (Pas-de-Calais). (DENIS CHARLET / AFP)

"Si la question des vacances d'été doit bloquer toutes les autres avancées, je proposerai au Premier ministre de ne pas y toucher." Après avoir évoqué, en septembre 2012, la "possibilité" de modifier l'organisation des vacances d'été, Vincent Peillon s'était dit prêt, dès le mois suivant, à ne "pas y toucher". Un an plus tard, des projets de calendrier scolaire, présentés, mardi 17 septembre, par le ministère de l'Education nationale, indiquent que le rythme et la durée des vacances scolaires resteront bien inchangés jusqu'en 2017, selon L'Express.

Le ministre de l'Education "n'envisage pas d'aborder cette question dans les trois ans à venir", en conclut l'hebdomadaire, qui a pu consulter les calendriers préparés par la direction générale de l'enseignement scolaire. La durée de l'année scolaire devrait donc rester fixée à 36 semaines, un rythme pourtant qualifié par le ministre, en octobre, d'"attentat contre notre jeunesse". Un sondage réalisé en février avait révélé 53% d'opinions favorables à l'idée de réduire de huit à six semaines les congés d'été.