Les Français plutôt favorables à la réduction des vacances scolaires d'été

Un sondage pour Dimanche Ouest France révèle 53% d'opinions favorables aux propositions de Vincent Peillon de réduire de 8 à 6 semaines les congés d'été. Francetv info relève quelques clivages.

Un instituteur souhaite une bonne rentrée à ses élèves, le 5 septembre 2011, à l\'école élementaire Moulins-Pergaud à Lille.
Un instituteur souhaite une bonne rentrée à ses élèves, le 5 septembre 2011, à l'école élementaire Moulins-Pergaud à Lille. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le débat ne sera pas ouvert avant 2015 mais certains ont déjà un premier avis sur la question. Les propositions du ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, de réduire les vacances d'été et de les répartir en deux zones recueillent 53% d'opinions favorables, selon un sondage de l'Ifop pour Ouest France, à paraître dimanche 3 mars.

17% des personnes interrogées se déclarent "tout à fait favorables" et 36 % "plutôt favorables" au passage de huit à six semaines de vacances et à la mise en place d'un zonage. En revanche, 47% des sondés se disent opposés à ces propositions, dont 19% "tout à fait opposés". La question fait l’objet de plusieurs clivages au sein de la population, comme le rapporte francetv info.

Ils sont plutôt pour

Parmi les classes d'âge, les plus de 25 ans soutiennent l'idée de Vincent Peillon. Les 25-34 ans y sont favorables à 57% et les 35 ans et plus à 54%. En fonction du statut des personnes interrogées, les salariés du secteur privé (58% d’approbation) et les indépendants sans salarié ou employeurs (60%) se positionnent majoritairement en faveur de la réduction de la durée des vacances scolaires d’été.

Quand on s'intéresse à la composition du foyer, les personnes sans enfant dans le foyer semblent prêtes à suivre le ministre. Une courte majorité d'entre eux se déclare favorable à l’initiative de Vincent Peillon, avec 55% d’opinions favorables contre 45% d’opinions opposées. Enfin, sans surprise, deux tiers des sympathisants du Parti Socialiste soutiennent le ministre de l’Éducation nationale (67%).
 
Une écolière traverse une route, le 1er septembre 2011, quelques jours avant la rentrée des classes à Fouquières les Béthune (Pas-de-Calais).
Une écolière traverse une route, le 1er septembre 2011, quelques jours avant la rentrée des classes à Fouquières les Béthune (Pas-de-Calais). (DENIS CHARLET / AFP)

Ils sont plutôt contre

Dans les classes d'âge, les 18-24 ans apparaissent comme la catégorie la plus opposée (67%) à la proposition de réduire à 6 semaines la période de vacances scolaires d’été. Même frilosité parmi les parents avec deux enfants ou plus (57%) et les salariés du secteur public (58%). Sur l'échiquier politique, les sympathisants de l’UMP ont seulement 48% d'opinions favorables au projet et ceux du Front National 47%.

Enquête réalisée selon la méthode des quotas par questionnaire auto-administré en ligne du 27 février au 1er mars 2013 auprès d'un échantillon de 990 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.