Étudiants : ils ont choisi la Belgique

Pas de sélection, frais d'inscription faibles : de plus en plus de jeunes français partent en Belgique pour étudier.

France 2

Ambiance détendue pour la journée d'accueil des étudiants en première année de médecine. Et sur le campus, on entend beaucoup d'accents qui ne sont pas vraiment belges. Les Français investissent les formations en matière de santé. Le ministère a même dû fixer un plafond : 30% de non-résidents, quasiment tous venus de l'Hexagone.

Contourner la sélection française

Sur 450 étudiants en première année de médecine, 130 sont Français, tous venus pour la même raison : contourner la sélection drastique française. Mais cette proportion de Français pose problème, car en Belgique aussi il y a un numerus clausus pour réguler le nombre de médecins diplômés. Aujourd'hui dans le royaume, il y a une pénurie. Les études de santé ne sont pas les seules à attirer les Français. Dans une école d'architecture, un étudiant sur trois vient de Nice, Grenoble ou Paris.

 

 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des étudiants en première année de médecine passent un examen à l\'université de La Timone, à Marseille, le 11 décembre 2012.
Des étudiants en première année de médecine passent un examen à l'université de La Timone, à Marseille, le 11 décembre 2012. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)