Sarkozy-Kadhafi : de la main tendue à la guerre

Retour sur les relations chaleureuses entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi avant le soutien français aux rebelles libyens.  

FRANCE 2

Quelles étaient les relations entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi ? Cette question est au cœur de l'affaire qui a vu l'ancien chef de l'État français être placé en garde à vue le mardi 20 mars par l'Office central de la lutte contre la corruption. Les soupçons portent sur un financement de la campagne du candidat Sarkozy par des fonds libyens en 2007. Dès 2005, celui qui est alors ministre de l'Intérieur de Jacques Chirac se rend en Libye et est reçu avec les honneurs par Mouammar Kadhafi dans le cadre de la lutte contre l'immigration illégale.

D'ami de la France à dictateur renié et déchu

"C'est une relation quasi fusionnelle" entre les deux hommes, indique Fabrice Arfi, journaliste à Médiapart qui a en premier dévoilé cette affaire. Retour alors sur la libération des infirmières bulgares, négociée par Cécilia Sarkozy. En décembre 2007, le dictateur libyen est reçu en grandes pompes. "Il devient un client sérieux alors qu'on sait que le personnage ne l'était pas du tout", rappelle Guy Teissier, député Les Républicains et ancien président de la Commission de la Défense. En 2011, c'est le temps de la guerre et Nicolas Sarkozy soutient les rebelles de Benghazi. Le régime de Kadhafi tombe, et le dictateur est tué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi, le 10 décembre 2007 à l\'Elysée.
Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi, le 10 décembre 2007 à l'Elysée. (ERIC FEFERBERG / AFP)