Parquet national financier : "Les propos d'Eliane Houlette ont jeté un trouble" estime la garde des Sceaux Nicole Belloubet

La ministre de la Justice a par ailleurs demandé un rapport après les révélations du Point dans l'affaire Paul Bismuth, rapport qu'elle espère recevoir très rapidement.

FRANCEINTER / RADIOFRANCE

"Les propos d'Éliane Houlette", sur le Parquet national financier "ont jeté un trouble", a déclaré mardi 30 juin sur France Inter la ministre de la Justice Nicole Belloubet. L'ex-patronne du Parquet national financier avait déclaré avoir subi des pressions de sa hiérarchie lors de l'affaire Fillon.

"Le tribunal a considéré que les débats avaient pu avoir lieu normalement, et que ces propos n'influençaient pas le délibéré. Je n'ai pas de jugement à porter sur la manière dont le tribunal a apporté cela", souligne Nicole Belloubet. Le tribunal correctionnel de Paris a opposé lundi une fin de non-recevoir tacite et expéditive aux demandes de réouverture des débats déposées par les avocats de la défense. Ces derniers ayant fait appel du jugement, un nouveau procès aura toutefois lieu.

Se réinterroger sur le périmètre du PNF 

Interrogée sur les informations du Point, qui a révélé que le PNF avait enquêté sur des avocats pour trouver une supposée "taupe" dans l'affaire Paul Bismuth, qui vise Nicolas Sarkozy et son avocat, Nicole Belloubet répond qu'elle a "demandé un rapport, une remontée d'information, à la procureure générale de Paris pour comprendre ce qui s'est passé". "Je devrais avoir ce rapport très rapidement, sans doute, je l'espère aujourd'hui, parce que c'est urgent", précise-t-elle.

La garde des Sceaux considère que "le PNF a une véritable utilité". "Peut-être faudrait-il se réinterroger sur son périmètre", ajoute Nicole Belloubet.

La garde des Sceaux Nicole Belloubet invitée de France Inter le 30 juin 2020.
La garde des Sceaux Nicole Belloubet invitée de France Inter le 30 juin 2020. (FRANCEINTER / RADIOFRANCE)