Santé : l’espérance de vie plus courte à la campagne qu’en ville

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Santé : l’espérance de vie plus courte à la campagne qu’en ville -
Santé : l’espérance de vie plus courte à la campagne qu’en ville Santé : l’espérance de vie plus courte à la campagne qu’en ville - (France 3)
Article rédigé par France 3 - E. Bach, I. Rettig, M. M'Guenor, S. Izad, D. Leroy, P. Miette
France Télévisions
France 3
Une étude de l’association des maires ruraux de France révèle que l’on vit moins vieux à la campagne qu’en ville. L’écart s’aggrave même au fil des années. Plusieurs facteurs expliquent cette différence.

La vie à la campagne paraît paisible et sereine, mais elle n’est pas forcément plus longue. L’espérance de vie y est plus courte qu’en ville, selon une étude de l’association des maires ruraux de France. En moyenne, les hommes habitant en milieu rural vivent 78 ans, contre 84 ans pour les femmes. En milieu urbain, ils gagnent respectivement presque deux ans et un an.

L’écart se creuse encore

Selon un médecin du Morbihan, cet écart s’explique par les difficultés d’accès aux soins. "Quand il y a un manque de médecins, les gens attendent et restent traîner avec des pathologies", observe-t-il. Pour le maire de Kerfourn (Morbihan), le problème est aussi sociologique : "Il doit y avoir un peu de fonctionnaires, mais il y a certainement plus d’ouvriers qui ont des métiers plus physiques dans les communes rurales." Les départements du Nord et de l’Est sont touchés par une mortalité supérieure. Loin des clichés, la région parisienne est, au contraire, une région où l’on vit vieux. L’écart entre la ville et la campagne n’a cessé de se creuser.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.