Paris : accusés d’avoir provoqué un accident, trois policiers placés en garde à vue

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Paris : accusés d’avoir provoqué un accident, trois policiers placés en garde à vue -
Paris : accusés d’avoir provoqué un accident, trois policiers placés en garde à vue Paris : accusés d’avoir provoqué un accident, trois policiers placés en garde à vue - (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - C. Vérove, France 3 Île-de-France, J-B. Robert
France Télévisions
France 3
Les familles de trois adolescents, blessés alors qu’ils roulaient en scooter à Paris et étaient poursuivis par la police, ont porté plainte pour tentative d’assassinat par personne dépositaire de l’autorité publique. Une jeune fille de 17 ans est toujours entre la vie et la mort.

Sur une vidéo, trois adolescents sont aux pieds des policiers. Parmi eux, une jeune fille sérieusement blessée. Ils viennent d’être éjectés de leur scooter. Un accident, d’après la police. Selon la famille, les trois adolescents rentraient de la mosquée sur un seul scooter en libre-service, car il n’y avait plus de bus. À 150 m de leur domicile, ils sont pris en chasse par la police. Méline, une livreuse qui se trouvait juste derrière, affirme que les policiers ont volontairement fait tomber les adolescents avec un "coup de volant". Une version corroborée par un témoin anonyme.

La version changeante des policiers

L’avocat de la famille, Arié Alimi, soupçonne la police d’avoir tenté de dissimuler les conditions réelles de l’accident. "D’abord, on a demandé aux familles de ne pas parler à l’IGPN. (…) Ensuite, on a demandé à un témoin d’effacer les vidéos dont elle disposait", explique-t-il. Interviewé le matin du 21 avril, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a reconnu que la version des faits des policiers a évolué et "qu’il faut les suspendre." Une enquête a été confiée à l’IGPN. Depuis le matin du 21 avril, les trois policiers ont été placés en garde à vue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.