Vivre sans contact : le nouveau marché des "survivalistes"

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
We Demain
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Avec le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron mercredi 14 octobre, les contacts vont être de plus en plus limités. Le magazine "We Demain" a enquêté sur un marché qui voit le jour pour y faire face.

Comment vivre sans contact ? C'est désormais toute la question après que le président de la République a annoncé un couvre-feu et une limitation des regroupements familiaux notamment. C'est aussi un des nouveaux reportages du magazine We Demain. Un nouveau "marché" pour les "survivalistes" de la période post-Covid. "Certains n'ont pas attendu et ont anticipé en surfant sur quelque chose comme la peur, avec des combinaisons intégrales pour pouvoir manger, vapoter, faire la fête sans être en contact avec l'extérieur", met en avant Armelle Oger, journaliste du magazine. Un prototype va d'ailleurs être proposé parce qu'il y a déjà des demandes. "Il existe aussi des masques qui sont autonettoyants, désinfectants, il y a plein de systèmes pour ne plus rien toucher, c'est ce que l'on appelle l'hologramme actif", précise-t-elle

La crainte de la "virtualisation"

On peut aussi faire des pièces de théâtre à distance. "Le problème, c'est qu'on peut craindre que cette société du sans-contact perdure. On télétravaille déjà, on est même licenciés à distance. On se soigne à distance, on a le e-commerce. Des gens veulent faire des concerts et du théâtre à distance. Quelque chose m'affole : quid d'un élément essentiel comme le toucher ? Cela nous construit, c'est de l'émotion. Un bébé non touché dépérit, c'est un vecteur d'émotion, de communication, que va-t-on faire ? On va se virtualiser", craint Armelle Oger.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.