Pass vaccinal, tests avant les fêtes, restrictions… Ce qu'il faut retenir de l'allocution de Jean Castex après le conseil de défense sanitaire

Le Premier ministre s'est exprimé vendredi soir, alors que le variant Omicron menace de saturer les services hospitaliers dans les semaines à venir. Le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé certaines annonces samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Premier ministre Jean Castex s'exprime depuis Matignon, à l'issue d'un conseil de défense sanitaire, le 17 décembre 2021.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Le variant Omicron devrait "devenir dominant dès le début de l'année 2022" en France, a estimé Jean Castex. Dans ce contexte, un conseil de défense sanitaire s'est tenu à Matignon, vendredi 17 décembre. A l'issue de ce dernier, le Premier ministre a annoncé une série de mesures et de restrictions, dont l'objectif est d'enrayer la propagation du virus et d'éviter de saturer les hôpitaux et services de réanimation. 

>> Cinquième vague du Covid-19 : les dernières informations dans notre Direct

"Nous ne connaissons encore pas tout de ce variant : si sa vitesse de propagation apparaît beaucoup plus élevée, il ne semble pas plus dangereux que le variant Delta et les données dont nous disposons indiquent qu'une couverture vaccinale complète avec la dose de rappel nous protège bien contre les formes graves de la maladie", a-t-il ajouté. Voici ce qu'il faut retenir de son intervention.

Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal 

Le pass sanitaire va devenir en début d'année un "pass vaccinal", qui ne pourra être activé qu'avec un schéma vaccinal complet et non plus un simple test négatif, a annoncé le Premier ministre. "Désormais, seule la vaccination sera valable dans le pass", a-t-il insisté, ajoutant qu'"un projet de loi sera[it] soumis au Parlement début janvier, notamment pour transformer le pass sanitaire en pass vaccinal, et durcir les conditions de contrôle et de sanctions contre les faux pass." Selon les informations de France Télévisions, ce projet de loi sera présenté le 5 janvier en Conseil des ministres. 

Ce pass vaccinal concernera les lieux de loisirs (tels que les restaurants et les cinémas), mais pas les entreprises, a appris France Télévisions auprès de Matignon. Par ailleurs, la question de l'étendre aux transports sera tranchée lors du débat parlementaire. 

"Nous assumons de faire peser la contrainte sur les non-vaccinés, car les services de soins critiques et de réanimation de nos hôpitaux sont remplis, pour l'essentiel, de personnes non vaccinées", a expliqué Jean Castex. Parallèlement "seront amplifiées les démarches dites 'd'aller vers' en direction des populations qui ont pu passer à côté de la vaccination par méconnaissance ou parce qu'elles sont traditionnellement les plus éloignées du système de soins", a-t-il poursuivi.

Toujours dans l'optique de renforcer l'obligation vaccinale, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé samedi qu'une dose de rappel serait obligatoire pour les soignants et les pompiers à partir du 30 janvier.

Le délai avant le rappel va être ramené à quatre mois

Le rappel vaccinal contre le Covid "sera possible dès que l'on aura passé le délai de quatre mois par rapport à la précédente injection et non plus de cinq mois", a annoncé Jean Castex. 

Des restrictions le soir du Nouvel An

Les mairies doivent renoncer aux concerts et feux d'artifice le soir du Nouvel An, pendant lequel la consommation d'alcool sur la voie publique sera interdite afin de limiter la diffusion du variant Omicron, a annoncé le Premier ministre. "J'en appelle à la responsabilité de tous pour trouver d'autres modalités que de grands rassemblements", a-t-il déclaré, ajoutant comprendre "la frustration de devoir se limiter dans ces moments festifs".

A la suite de cette déclaration, la mairie de Paris a annoncé samedi l'annulation du feu d'artifice et des concerts prévus sur les Champs-Elysées pour la Saint-Sylvestre.

Des tests recommandés avant de se réunir 

Le Premier ministre a appelé les Français à la responsabilité pour les retrouvailles familiales. "Plutôt qu'un nombre précis, appuyons-nous sur un principe de bon sens : moins on est nombreux, moins on prend de risques. Evitons les grandes fêtes, les grands rassemblements, les grands dîners", a ajouté Jean Castex. 

Il a invité "chacune et chacun, vacciné ou non, à se tester dans les heures précédant" les moments de fête, avec un test PCR, antigénique ou un autotest. Un temps envisagée, la gratuité de ces autotests n’a pas été retenue par le gouvernement.

La rémunération des heures supplémentaires à l'hôpital va être doublée

La rémunération des heures supplémentaires réalisées à l'hôpital sera "multipliée par deux" à compter de lundi. "Nous avons demandé aux professionnels de ville de se mobiliser pour assurer la permanence des soins pendant cette période" et "des mesures seront également déployées pour nos services d'urgence, mais ce que nos soignants attendent de nous, c'est que nous soyons prudents et surtout que nous nous vaccinions", a ajouté le chef du gouvernement. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.