Les bars et restaurants veulent que le pass sanitaire ne soit appliqué qu'à partir du mois de septembre

"Près de 60% des Français ne pourront plus se rendre au restaurant si cette date est maintenue", affirme à franceinfo Laurent Freche, du Groupement national des indépendants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un restaurant, à Bordeaux en France, le 2 juin 2021. (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS / AFP)

Les bars et restaurants s'érigent contre les annonces de l'exécutif. Les syndicats professionnels du secteur, l’Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) et le Groupement national des indépendants (GNI), ont demandé, mardi 13 juillet, le report de l'application du pass sanitaire en septembre au lieu du 1er août, selon une information du Parisien, confirmée à franceinfo.

"La mesure est inapplicable début août. Près de 60% des Français ne pourront plus se rendre au restaurant si cette date est maintenue, car ils n'auront pas reçu les deux doses", affirme à franceinfo Laurent Frechet, président de la branche nationale des restaurateurs au sein du GNI.


Dans son allocution lundi, le président Emmanuel Macron a dit vouloir qu'il ne soit plus possible, dès le début du mois d'août, d’accéder aux salles intérieures sans avoir reçu les deux doses de vaccin, depuis au moins 14 jours, ou sans test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, ou sans disposer d’une preuve que l’on s’est rétabli du Covid. "Si on reste sans rien faire, on prend le risque qu'il y ait une vague massive qui déferle sur notre pays", a justifié le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres.

Les syndicats seront reçus, mardi à 15h30, par le ministre délégué aux PME Alain Griset, aux côtés des représentants de la grande distribution, des salles de sport et des centres de loisirs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.